04/11/2010 | communication | PDF | imprimer | 

Netstal

Comm. GL. Village industriel situé dans le Mittelland glaronais, au pied est du Wiggis, là où le Löntsch venu du Klöntal se jette dans la Linth. Le village réunit les hameaux de N., de Leuzingen et de Löntschen. 1289 Netstal. 1372 hab. en 1799, 2101 en 1850, 2003 en 1900, 2654 en 1950, 2813 en 2000. Quatre buttes coniques provenant d'un éboulement préhistorique du massif du Glärnisch surplombent la plaine. Le château d'Oberes Bühl se situait sur l'une d'elles, au nord-ouest du village; il s'agissait probablement d'une simple tour, abandonnée vers 1300, ayant appartenu aux seigneurs de N. Le monticule de Bürglen, haut de 25 m, abrite les restes de murs en blocs de pierre, probablement ceux d'un refuge abandonné au plus tard vers 1350. N. dut payer des redevances au chapitre de Säckingen jusqu'en 1395. Au spirituel, les villageois dépendaient de Glaris. En 1421, Matthias Netstaler fonda la chapelle des Rois, remplacée par un nouvel édifice (inauguré en 1708); ses descendants en détinrent le droit de collature jusqu'en 1777. Après la Réforme, la majorité de la population resta catholique; la paroisse de N. fut érigée en 1875 et une nouvelle église fut consacrée en 1935. Les protestants, devenus plus nombreux, se séparèrent de Glaris et fondèrent leur paroisse en 1697; ils construisirent leur temple en 1698 (remplacé par un nouvel édifice en 1811-1813). En raison de la division confessionnelle du canton, la landsgemeinde catholique siégea septante-sept fois à Erlen, à la frontière entre les communes de N. et de Näfels, entre 1624 et 1837, alors que le Conseil catholique du canton de Glaris se réunit jusqu'en 1742 à l'auberge encore existante du Corbeau (Raben), puis à celle dite de l'Hôtel de ville (Rathaus) jusqu'en 1798.

Au Moyen Age, le village vivait de l'élevage ovin et de la céréaliculture; cette économie alpine de subsistance fut supplantée, dès le XVIe s., par l'élevage de bovins destinés à l'exportation, puis, au XVIIIe s., par la production laitière. Un premier moulin est mentionné en 1548, un autre en 1651, où l'on malaxait le séré de chèvre provenant des alpages pour en faire du schabziger, enfin un moulin à papier en 1679, appartenant alors à Heinrich Weber (auj. fabrique de papier Netstal AG). Le bois du Klöntal fut commercialisé dès le XVIIe s. pour le chauffage, l'artisanat et la construction. En été, des habitants de N., émigrés saisonniers (surtout en France) fabriquaient de la ouate (bourre de coton); cette activité artisanale, par les contacts créés, favorisa le commerce de chapeaux de paille. Au XVIIIe s., la filature de coton à domicile initiée par Andreas Heidegger ouvrit de nouvelles possibilités de gains. En 1799, N. eut à souffrir des pillages liés aux guerres révolutionnaires. Le développement massif de l'industrie textile dans le canton au XIXe s. se manifesta à N. par la création, en 1856, de la fabrique de machines et fonderie, la future Netstal Maschinen AG (dont le siège principal sera déplacé à Näfels). En 1859, le village fut raccordé à la ligne ferroviaire Weesen-Glaris appartenant à la Compagnie de l'Union-Suisse. En 1877, la commune reprit la gestion des écoles qui avaient été confessionnellement séparées jusqu'en 1876. Les sources d'eau potable du Klöntal furent exploitées pour produire de l'électricité (1892); la société Motor AG, de Baden, y construisit l'usine électrique du Löntsch ainsi qu'un barrage (1905-1908). En 1981, les Forces motrices de la Suisse du Nord-Est (NOK) ouvrirent un musée technique dans ces locaux pour y présenter les premières installations de la centrale. Parmi les entreprises importantes pour l'histoire industrielle de N., figurent l'usine d'ustensiles en métal et en plastique A. & J. Stöckli AG (depuis 1878), la fabrique de chaux Netstal AG (depuis 1900), la fabrique de roues dentées Sauter, Bachmann AG (depuis 1922). L'un des six centres de traitement de Postfinance s'installa à N. dans les années 1990. En 2005, 51% des emplois de la commune relevaient du secteur secondaire, 46% du secteur tertiaire. La fusion de N. avec Ennenda, Glaris et Riedern entrera en vigueur en 2011.


Sources imprimées
SDS GL, 4, 1627-1694
Bibliographie
– P. Thürer, Geschichte der Gemeinde Netstal, 1922
– S. Peter-Kubli, Netstal, 2000

Auteur(e): Karin Marti-Weissenbach / UG