Gäu

Distr. SO depuis 1988, appelé auparavant Balsthal-G. Partie du district de Balsthal durant la République helvétique (1798-1802), avec chef-lieu du même nom, attribuée en 1803 au district (Oberamt) de Balsthal, G. devient en 1832 un cercle électoral qui englobe Oensingen et Egerkingen et prend le nom de Balsthal-G. en 1841. G. et Thal ont formé de 1986 à 2004 deux districts et cercles électoraux de la préfecture (Amtei) de Thal-G. (chef-lieu Balsthal), à laquelle ils ont cédé en 2004 leur fonction de cercle électoral.

Le nom de G. s'applique au cœur géographique et historique de l'ancien landgraviat de Buchsgau, entre Oensingen et la limite occidentale de la ville d'Olten, confiné au nord par les premières crêtes du Jura et la Belchenflue, au sud par l'Aar. Au pied du Jura, on trouve des hameaux sur des cônes de déjection, au centre du G. des villages-rues (dont certains conservent des vestiges de cadastration romaine) et, à proximité de l'Aar, des localités toutes pourvues d'un bac. En 1402, Soleure acquit la moitié de la seigneurie de Neu-Falkenstein dans le Thal, à laquelle appartenait également le bailliage extérieur (Äusseres Amt) de Falkenstein dans le G., avec Egerkingen comme cour de justice, Härkingen, Neuendorf et vraisemblablement Wolfwil avec le village de Far. Soleure et Berne devinrent coseigneurs de Neu-Bechburg, avec Oensingen en 1415, Oberbuchsiten, Niederbuchsiten et Kestenholz s'y ajoutant en 1416. Au partage de 1463, Soleure devint seule propriétaire de ces quatre localités. Wolfwil, avec Far, fut également attribué à la seigneurie de Bechburg en 1518. Ces cinq localités constituèrent le bailliage du Haut-Bechburg (avec siège du tribunal à Oensingen) jusqu'en 1798. Avant la construction des autoroutes A1 et A2 et la mise en service de l'échangeur d'Egerkingen, G. était une zone essentiellement agricole qui s'est depuis lors notablement développée, avec notamment la construction de centrales de distribution et de centres commerciaux.


Bibliographie
– J. et E. Pfluger, Solothurnisches Gäu, 1963
– U. Wiesli, Geographie des Kantons Solothurn, 1969

Auteur(e): Erich Schenker / AN