Thal (SO)

Distr. SO, constitué des neuf communes de la vallée de la Dünnern et du Guldental. 6640 hab. en 1850, 8434 en 1900, 13 689 en 1950, 14 065 en 1970, 12 773 en 1980, 14 038 en 2000. Partie principale du bailliage de Falkenstein jusqu'en 1798, du district de Balsthal sous l'Helvétique (1798-1803), puis du bailliage (Oberamt) de Balsthal (dès 1803), T. fut après 1831 un cercle électoral, comprenant les ressorts judiciaires de Balsthal et de Matzendorf, et prit le nom de Balsthal-T. en 1841. District depuis 1988, T. garda longtemps un caractère agricole bien que, dès la fin du XVIIIe et le début du XIXe s., les premières industries du canton s'y soient établies, en particulier les entreprises de transformation du fer Von Roll à Klus, Aedermannsdorf et Gänsbrunnen, ainsi qu'une fabrique de faïence à Aedermannsdorf. Vers la fin du XIXe s., Von Roll s'étendit encore à Klus. Un ancien moulin transformé en fabrique de pâte de bois se développa en papeterie et des entreprises industrielles remplacèrent les manufactures horlogères (à Welschenrohr) et la fabrique de peignes (à Mümliswil). Dans les années 1970, le district de T. fut durement frappé par la crise économique, cause d'un recul démographique. En 2009, le T. fut la première région de Suisse à recevoir le label de parc naturel régional.


Bibliographie
– W. Hafner, Wenn du im Thal aufgewachsen bist, so lässt dich diese Gegend dein ganzes Leben nicht mehr los, [1981]
– G. Vogt, Sommer 1940, éd. A. Vogt, M. Gasser, 2000

Auteur(e): Albert Vogt / FP