Wasseramt

Distr. SO, ainsi nommé depuis 1988. Après avoir connu diverses appellations (dont celle de bailliage de Deitingen, entre 1453 au plus tard et 1468, et de bailliage de Kriegstetten de 1536 à 1798), le territoire du W. fut rattaché au district helvétique de Biberist (1798-1803), puis forma le bailliage (Oberamtei, 1803-1831) et district (1831-1987) de Kriegstetten. Le district (env. 76 km2) comprenait dix-neuf communes en 2013. 3095 hab. en 1692, 4676 en 1798, 7812 en 1850, 16 333 en 1900, 28 375 en 1950, 46 319 en 2000. Les droits de basse justice qui existaient dans l'actuel territoire du W. passèrent à la ville de Soleure par étapes. Celle-ci acquit la moitié de la seigneurie d'Aeschi vers 1361, la première partie de la seigneurie de Deitingen-Subingen en 1428, la seigneurie de Kriegstetten et l'autre moitié de la seigneurie d'Aeschi en 1466, la basse juridiction du chapitre de Saint-Ours vers 1501, la seconde partie de Deitingen-Subingen en 1516 et enfin la basse juridiction d'Emmenholz en 1798. Les droits de haute justice eux aussi parvinrent à Soleure progressivement, ceux sur Zuchwil en 1365, sur Deitingen, Subingen, Luterbach, Biberist, Lohn et Ammannsegg en 1516, et sur le reste du bailliage en 1665. La construction du canal de l'Emme en 1864 favorisa l'industrialisation des communes riveraines, tandis que les zones éloignées du canal restèrent plutôt rurales.


Bibliographie
– F. Eggenschwiler, Die territoriale Entwicklung des Kantons Solothurn, 1916, 89-106
– L. Jäggi, Solothurnisches Wasseramt, 1966
– H. Sigrist, «500 Jahre Solothurnisches Wasseramt», in Jurablätter, 28, 1966, 101-122
– B. Grossenbacher Künzler, Die Namenlandschaft des Wasseramtes, 1999
– R.M. Kully, Solothurnische Ortsnamen, 2003, 116-118

Auteur(e): Silvan Freddi / DQ