Balmberg

Cirque rocheux et passage du Jura, dans la comm. de Balm bei Günsberg SO, aux sources de la Siggern. Zone de forêts et de pâturages servant actuellement d'aire de délassement à la ville de Soleure. Colonisé progressivement à partir du XVIe s., le B. fut d'abord un fief héréditaire des Lysser. Après son morcellement en plusieurs domaines, ceux-ci passèrent à des patriciens soleurois. Au XIXe s., on y comptait six fromageries d'alpage; on y dénombre aujourd'hui trois fermes et deux exploitations d'estivage. Sur l'Oberbalmberg s'ouvrit vers 1900 un établissement de cure, repris en 1920 par la fédération des caisses maladie du canton de Soleure pour y créer, sous l'égide d'une fondation, une maison de convalescence. Le foyer d'enfants construit en 1922 et assorti dès 1934 d'une école d'altitude fut remplacé par un nouveau bâtiment en 1939. Une société privée en nom collectif gère depuis 1985 ces deux institutions. En 1960, l'union syndicale cantonale bâtit un centre de vacances et de formation; il accueille aujourd'hui des demandeurs d'asile. Extraction de gypse entre les XVIe et XIXe s. (moulin à plâtre von Roll en 1786; gypserie J. Sieber dans les années 1880). Une route franchissant le B. (1078 m) relie Günsberg à Welschenrohr. Mentionné dès 1574 et soumis à péage en 1703, le chemin, partant de Balm sous le nom de Märitweg pour s'appeler Sagengass sur le versant septentrional, fut réaménagé en route cantonale en 1898-1900. La route actuelle a été construite de 1936 à 1941. Une liaison par autocar avec Soleure existe depuis 1945, le remonte-pente date de 1963.


Bibliographie
Jurablätter, 17, 1955, 161-190
– H. Leist, «Stiftung Erholungsheim», in 75 Jahre Kantonalverband Solothurnischer Krankenkassen 1912-1987

Auteur(e): Max Banholzer / WW