Allerheiligenberg

Partie de la commune de Hägendorf SO. En 1544, Lienhard Studer fit construire sur un essart une ferme dite Hoffe zu Berkiswyl. Mentionné pour la première fois en 1261, ce nom désigne alors le territoire situé au nord de Homberg, Burgerrain et Eihölzli. A la fin du XVIIe s., le patricien soleurois Johann Carl Grimm acheta le domaine de Berkiswil, ainsi qu'Asp et Wuesthof. Il fit construire en 1697 une maison de maître et une chapelle dédiée à la Vierge et à Tous-les-Saints, lieu de pèlerinage couramment appelé A. Les alpages de la famille Grimm furent vendus aux enchères en 1780 et morcelés. En 1867, la bourgeoisie d'Olten acquit le domaine d'A. Le docteur Adolf Christen, médecin à Olten, proposa d'y ouvrir un sanatorium; la Société d'utilité publique du canton de Soleure racheta une partie de l'A. en 1906; la maison de maître et la chapelle furent démolies, une route, un sanatorium de 100 lits, une métairie, une auberge et des dépendances furent construits en 1907-1910, complétés en 1931 d'un home pour enfants de 55 lits. Avec le recul de la tuberculose, A. devint lieu de cure polyvalent en 1968, puis, en 1980, après transformation et construction d'un nouveau bâtiment, clinique cantonale pour les maladies des poumons et centre de convalescence. La proposition des autorités de fermer l'institution pour des raisons économiques fut repoussée en votation populaire en 1995 et 1999.


Bibliographie
– P. Hofer, Das vergessene Berkiswil, 1961
– M. Wyss, Allerheiligenberg, 1910-1985, 1985
– E. Meyer, «Der Allerheiligenberg und seine Kapelle», in Jurablätter, 49, 1987, 49-56

Auteur(e): Hans A. Sigrist / UG