Valens

Comm. bourgeoise et paroisse de la comm. de Pfäfers SG, située sur une terrasse ensoleillée du versant gauche de la vallée de la Tamina, au-dessus de Bad Pfäfers. Vers 1160 Valendis. 344 hab. en 1725, 276 en 1836, 408 en 2000. L'abbé de Pfäfers était le seigneur foncier de V. Mentionnée en 1327, l'église de V., filiale de Ragaz, fut érigée en 1528 en paroissiale (dédiée aux saints Philippe et Jacques), dont dépendait aussi Vasön. Jusqu'à la suppression du couvent de Pfäfers en 1838, elle fut desservie par les moines. Après l'incendie du village en 1755, l'église fut reconstruite. Depuis 1803, V. fait partie de la commune de Pfäfers. La clinique de rhumatologie et de réadaptation, bénéficiant de l'eau thermale des bains de Pfäfers, fut ouverte en 1970.


Bibliographie
MAH SG, 1, 1951, 250-254
– F. Perret, «Merkwürdigkeiten und Schönheiten von Valens», in Terra plana, 1977, no 1, 37-38

Auteur(e): Jakob Kuratli Hüeblin / CAP