30/08/2006 | communication | PDF | imprimer | 

Heerbrugg

Village sur les comm. d'Au (SG), Balgach et Berneck, région de Rheintal. Centre de l'industrie, des transports et des services de la vallée du Rhin moyen. 1303 Herbrugge. Huit maisons au pied du château en 1810, 500 hab. en 1900 (270 sur Au, 230 sur Balgach), 865 (606/259) en 1941, 1514 (1194/320) en 1960, 2782 (2613/169) en 1990. La forteresse de Hêrburch, érigée vers 1078 par l'abbé de Saint-Gall Ulrich III, n'a pas pu être localisée. Dès avant 1598 et jusqu'en 1727, le château de H. servit de résidence de campagne aux Schobinger de Saint-Gall. Il fut reconstruit après l'incendie de 1774, agrandi et flanqué d'une tour en 1910. Entre 1839 et 1871, le domaine appartint à Karl Völker, pédagogue et homme politique, qui y installa un internat, une exploitation agricole expérimentale et une briqueterie (1858). Jakob Schmidheiny reprit le domaine entre 1867 et 1871, y jetant les bases de la réussite de sa famille. L'ouverture de la ligne de chemin de fer du Rheintal (1858) fit de H. un centre de communications. Lignes de tram vers Berneck et Altstätten en 1897, vers Diepoldsau en 1915, remplacées par un service de bus en 1940. L'agglomération se développa entre gare et montagne à partir de 1880. Entre 1902 et 1914, planification, constructions et infrastructures furent très influencées par l'architecte Johann Labonté. Les pôles d'activité étaient alors la briqueterie, qui avait attiré une forte proportion de travailleurs italiens, et la broderie. En 1921, Heinrich Wild et Jakob Schmidheiny fils fondèrent une fabrique d'instruments optiques (devenue Leica SA en 1989). La croissance démographique nécessita la création d'une école et d'un nouveau cercle scolaire (1906), amena la formation d'une communauté catholique autour d'une chapelle (1912), puis la construction des églises catholique (1943) et évangélique (1964); la paroisse catholique existe depuis 1954. L'école cantonale date de 1975.


Bibliographie
– M. Kaiser, «Johann Labonté, ein Rheintaler Jugendstil-Architekt», in Unser Rheintal, 38, 1981, 115-125
– W. Frei et al., Au und Heerbrugg seit 1900, 1992
– D. Stender, éd., Industriekultur am Bodensee, 1992, 63, 70
– L. Zoller, 50 Jahre Bruder-Klausen-Kirche Heerbrugg, 1993

Auteur(e): Markus Kaiser / VW