Bâtie, La

Trois châteaux (et seigneuries) ont porté ce nom dans l'actuel canton de Genève.

La B.-Beauregard (B.-Champion ou B. sur Versoix), rive droite du lac, mentionné dès 1299, appartenant aux sires de Gex, défendait la partie nord de leur territoire. Pris en 1589 par les Genevois, démoli en 1590, il n'en subsiste que des ruines au lieudit la Vieille-B. dans la commune de Collex-Bossy.

La B.-Cholay (B.-Compey, après 1536 Rouelbeau), rive gauche, date de 1318 (sur le territoire de l'actuelle commune de Meinier). Construit par Humbert de Cholay, feudataire des sires de Faucigny, il est immédiatement détruit par le comte Edouard de Savoie, mais reconstruit en pierre par Humbert. Cédé à la maison de Savoie en 1355, il est pris par les Bernois en 1536, qui le rétrocèdent au baron de Lullin, son ancien propriétaire. En ruine dès le XVIIIe s. il sert de carrière après 1798. Le bâtiment était caractéristique des châteaux de plaine et formait un quadrilatère de 40 m sur 50 avec des tours circulaires aux angles et une tour carrée sur sa façade est.

La B.-Meillé (Meslier, Meiller, Millier), construit au confluent de l'Arve et du Rhône, sur une position dominant la rive gauche de l'Arve (actuel Bois de la B.) en 1318-1320, ce qui suscita l'ire d'Edouard de Savoie qui l'attaqua, mais en vain. On pouvait encore voir ses ruines au XVIIIe s. Le fief, concédé à la famille de Ternier en 1317, s'étendait à la paroisse de Lancy. Une partie du terrain du bord de l'Arve, les Vernets, fut acquise en 1445 par l'Eglise et la communauté des Citoyens de Genève pour procéder à la rectification des cours de l'Arve. Après avoir connu plusieurs propriétaires, le fief fut vendu par Henri-Joseph Millet, marquis de Challes, à la Seigneurie de Genève, en 1756, et rattaché au territoire de Plainpalais.


Bibliographie
– L. Blondel, Châteaux de l'ancien diocèse de Genève, 1956
– A. Brulhart, E. Deuber-Pauli, Ville et canton de Genève, 1985 (21993)

Auteur(e): Dominique Zumkeller