08/10/2003 | communication | PDF | imprimer

Compesières (territoire)

L'édition imprimée de cet article comporte une image. Commandez le DHS chez notre éditeur.

Ancienne comm. GE, supprimée en 1851, actuellement hameau de la comm. de Bardonnex, formé de la commanderie du même nom, de l'église, d'une école et de quelques fermes. XIIe s. Compeseres. 1559 hab. en 1850 (avant le partage de la commune). 2000, quelques dizaines d'hab. C. fut le chef-lieu de la commanderie du Genevois, de l'ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem. Le nom de C. apparaît dès le XIIe s. comme celui d'une famille éponyme. Durant l'occupation bernoise (1536-1567), C. passa à la Réforme et fut le siège d'un consistoire. Avec le retour à la souveraineté de la maison de Savoie et après la disparition des églises d'Evordes et de Bardonnex, celle de C. devint le centre d'une vaste paroisse, qui comptait plusieurs villages et hameaux, dont les limites furent conservées lors de l'occupation française de 1792, puis lors de la réunion à la Suisse en 1816. La commune de C. fut morcelée dès 1817 (cession d'une partie à Troinex) et aboutit à la création des communes de Perly-Certoux en 1821, de Plan-les-Ouates et de Bardonnex en 1851. Dans cette région restée largement agricole, C. sert de centre administratif et religieux à la commune de Bardonnex qui y a installé sa mairie et construit une école en 1899-1900.


Bibliographie
– A. Brulhart, E. Deuber-Pauli, Ville et canton de Genève, 1985, 312-316 (21993)
– J. Delétraz, Compesières, 1270-1970, 1998 (rééd.)

Auteur(e): Isabelle Brunier