Diesbach (GL)

Ancienne commune GL, partie de la commune de Glaris Sud depuis 2011. De 2004 à 2010, D. fit partie de Luchsingen avec Hätzingen. Village-rue dans le Hinterland, sur la rive droite de la Linth (Grosstal), entre Hätzingen et Betschwanden: D. sur le cône de déjection du Rufibach, Dornhaus sur celui du Diesbach. Vers 1350 Diesbach. 466 hab. en 1837, 419 en 1850, 525 en 1888, 461 en 1900, 476 en 1950, 237 en 2000. D. paya la dîme au couvent de Säckingen jusqu'en 1395. Vestiges d'un donjon médiéval à Dornhaus (Bürgli). Au spirituel, D. releva de Glaris, puis de Betschwanden (XIVe s.) et adopta en majorité la foi réformée en 1528. L'élevage du gros bétail est attesté dès le Moyen Age. On cultiva le chanvre, utilisé en mélange avec la laine, jusqu'à la fin du XVIIIe s. Le filage manuel du coton joua un rôle important au XVIIIe s. La maison Zum Sunnezyt ("Au cadran solaire", 1773), construite pour l'entrepreneur Adam Schiesser, s'orne de stucs rococo dus aux frères Moosbrugger. La commune acheta beaucoup de terrains entre 1711 et 1835. En 1845-1848, la pauvreté provoqua l'émigration d'un septième de la population. Le tissage à domicile se développa au début du XIXe s. L'entreprise Legler & Co. AG (filature et tissage), fondée au milieu du XIXe s., a été active jusqu'au début du XXIe s. L'école actuelle date de 1886. D. a formé un cercle scolaire primaire avec Rüti et Betschwanden de 1984 à 2004.


Bibliographie
– G. Heer, Bilder aus der Geschichte von Diesbach-Dornhaus, 1891
– E. Knüsli, «Das Haus "zum Sunnezyt" in Diesbach», in Neujahrsbote für das Glarner Hinterland, 6, 1972, 7-29
– E. Knüsli, H.J. Streiff, «Das Thomas-Legler-Haus», in Neujahrsbote für das Glarner Hinterland, 25, 1991, 135-139

Auteur(e): Karin Marti-Weissenbach / ME