Chaux-des-Taillères, La

Ancien nom donné à la vallée de La Brévine NE, située à la frontière avec la France, traversée d'un petit lac. 1304 Chaul de Estaleres, 1624 Chaux-d'Etalières. "Chaux" désigne une vallée du Haut Jura, large et dépouillée d'arbres. La mairie, créée en 1624, supprimée en 1848, regroupait La Chaux-de-Remosse (ouest de la vallée jusqu'à Bémont), Les Taillères, La Brévine, La Ronde-Chaux et La Chaux-du-Cachot. Actuellement, ces lieudits relèvent tous de la commune de La Brévine et du district du Locle. Dès le XIIIe s. les habitants du Val-de-Travers possédèrent des prés dans la vallée. Au cours du XVIIe s., le nom actuel supplanta l'ancien, notamment à cause de l'érection de la paroisse de La Brévine en 1622.


Bibliographie
– L. Montandon, «L'érection de la Mairie de La Chaux-des-Taillères», in MN, 1917, 193-210

Auteur(e): Marie-Jeanne Ducommun Cernuschi