14/10/2004 | communication | PDF | imprimer | 

Braunwald

Comm. GL, station thermale et touristique sur une haute terrasse à l'ouest de Linthal et Rüti. 1421 Brunwald. 327 hab. en 1941, 402 en 1950, 491 en 1960, 408 en 2000.

On pratiquait l'élevage de moutons, de chèvres et de bovins, ainsi que la chasse sur le site de Bergeten (1600 m d'altitude), habité en été du XIIe au XVe s. Des redevances au couvent de Säckingen (Forêt-Noire) sont attestées jusqu'en 1395. Relevant à l'origine du Tagwen de Niederlinthal, B. fut démembré en 1690 et 1718; l'essentiel fut attribué à Rüti, la partie située au sud du Brummbach à Linthal, le reste à Diesbach et Betschwanden. Dès 1725, quelques familles y habitèrent toute l'année. Le Führlihaus, construit en 1780, est protégé depuis 1973. L'école, tenue dès 1841, a son propre bâtiment depuis 1857. Des cures de petit-lait furent proposées pour la première fois en 1844. L'auberge Niederschlacht, bâtie en 1856, devint un hôtel réputé. La corporation forestière de B., fondée en 1875, acquit la même année les droits forestiers du Tagwen de Rüti. Elle constitue la cellule primitive de la commune bourgoisiale et politique de B., instituée en 1939. En 1896-1897, fut créé un sanatorium (clinique d'altitude depuis 1985). Le téléphérique pour marchandises Rüti-B., construit en 1902, précéda l'ouverture du funiculaire Linthal (Stachelberg)-B. (BrB), ainsi que celle des hôtels Alpenblick, Grand Hotel (Bellevue) et Alpina (1907). La première saison d'hiver (exploitation hivernale du BrB, inauguration d'une patinoire) débuta à la fin de 1928. Des semaines musicales se déroulent chaque année en juillet depuis 1936. En 1941 fut fondée la communauté des diaconesses de B., qui dirigeait jusqu'en 1999 la maison de repos Bergfrieden et l'école spéciale Flueblüemli. La paroisse protestante de B. existe depuis 1942 (église de 1904, église de montagne de 1962-1964); les catholiques (chapelle consacrée en 1950) dépendent de la paroisse de Linthal. L'infrastructure touristique fut élargie au cours de la seconde moitié du XXe s.: télésièges de Gumen (1948) et de Seblengrat (1969), télécabine (1974) et téléphérique (1991) de Grotzenbühl, aménagement de roseraies alpines expérimentales (1971-1975), piscine couverte publique (1978), rattachement direct du BrB aux CFF (1982). B. est interdit aux voitures. Le secteur tertiaire offrait 80% des emplois en 1990.


Bibliographie
– W. Geiser, éd., Bergeten ob Braunwald,, 1973
– H. Stüssi, «Braunwald», in Neujahrsbote für das Glarner Hinterland, 16, 1982, 7-203
Braunwald, [1989]

Auteur(e): Karin Marti-Weissenbach / FS