02/03/2007 | communication | PDF | imprimer | 

Lausanne (bailliage, district)

Bailliage épiscopal (1313-1536), puis bernois (1536-1798), distr. des cantons du Léman (1798-1803) et de Vaud (dès 1803), dont la ville de L. est le chef-lieu. L'office de bailli épiscopal (à distinguer de celui de bailli impérial à L., en 1284 et 1285) fut probablement créé en 1313 par Pierre d'Oron. A la suite du traité de 1316 partageant la souveraineté entre l'évêque et la Savoie, le bailli fut nommé par le comte de Savoie de 1316 à 1329. Il était notamment responsable de l'organisation du service armé et de la juridiction d'appel. Son pouvoir s'exerçait sur le temporel de l'évêque.

En 1536, Berne conserva un bailliage de L. qu'elle remodela. Son titulaire, bourgeois de Berne, assisté d'un lieutenant-baillival lausannois, détenait, en vertu des "largitions" de 1536 et 1548, les pouvoirs judiciaires, militaires et fiscaux sur la région lausannoise et les paroisses de Lavaux; les terres des seigneurs fieffés relevaient directement de lui. Dans la seigneurie de L. par contre, le bailli n'exerçait son autorité que sur la bannière de la Cité et au château d'Ouchy. Il devait jurer de respecter les franchises de la ville, mais détenait les droits de grâce et d'appel. L. était un bailliage de première classe.

Le district de L., créé en 1798, était encore largement agricole avant la Première Guerre mondiale. Fort de douze communes depuis 1803, il connut une forte croissance démographique largement liée à celle du chef-lieu (75,5% de la population du district en 1850, 82,9% en 1900, 82,3% en 1950), cette part ayant diminué en 2000 (62,3%), vu le développement des communes du Grand L. Il était partagé en trois cercles électoraux (L., Pully et Romanel). Le Grand Conseil vaudois, lors des discussions sur le redécoupage territorial initié par la Constitution de 2003, n'a pas voulu d'un district du Grand L. Le nouveau district (2006) regroupe L., Cheseaux-sur-L., Epalinges, Jouxtens-Mézery, Le Mont-sur-L. et Romanel-sur-L. Il a perdu Crissier, Prilly et Renens, passés au district de l'Ouest lausannois, Belmont-sur-L., Pully et Paudex, attribués à celui de Lavaux-Oron.


Bibliographie
– J.Ch. Biaudet, dir., Hist. de Lausanne, 1982
– J.-D. Morerod, Genèse d'une principauté épiscopale, 2000, 426-429

Auteur(e): Fabienne Abetel-Béguelin