Michelsamt

Consultez cet article sur le nouveau site web du DHS (version bȇta)

Territoire sur lequel le prévôt du chapitre de Beromünster détenait les droits de justice. D'après le rentier des Habsbourg, le M. comprenait vers 1300 Beromünster, Gunzwil, Neudorf, Pfeffikon, Schwarzenbach, les enclaves d'Ermensee et de Schongau ainsi que, de part et d'autre du lac de Sempach, l'Eiamt, constitué de Schenkon, Sigerswil (comm. Grosswangen), Werligen (comm. Neuenkirch) et le bas de Nottwil et d'Oberkirch. Selon la première consignation écrite des droits du prévôt et de l'avoué (1036), il incombait au second de protéger les droits seigneuriaux du premier, de juger les affaires de vols et de crimes dans tout le bailliage hormis le bourg de Münster, de percevoir les impôts baillivaux, et de lever des troupes avec le consentement du prévôt. Celui-ci exerçait la basse justice, réglait les affaires hypothécaires, percevait la mainmorte ainsi que d'autres redevances. En 1415, Lucerne acquit l'avouerie impériale sur le chapitre de Beromünster et le protectorat sur le M. La haute justice appartint à Sursee de 1415 à 1420, puis à Lucerne. Les accords de 1420 et 1469 réglèrent les rapports juridiques entre Lucerne et le chapitre; cependant, les droits de souveraineté du second furent progressivement réduits par la ville à partir du XVIe s. Le bailli du M. fit toujours partie du Petit Conseil de Lucerne. Le territoire était constitué de sept juridictions: Gunzwil, Oberkirch, Rickenbach, Ermensee, Schongau, Pfeffikon et Neudorf ainsi que le bourg de Beromünster. Les frontières avec les bailliages de Ruswil et Rothenburg furent fixées en 1443, après que les habitants du premier eurent abaissé les limites de l'Eiamt des hauts du Nottwilerberg et du Leidenberg en direction du lac. Eich, qui faisait partie du bailliage administratif habsbourgeois de Sempach vers 1300, fut rattaché avant 1420 au M., puis plus précisément à l'Eiamt au XVIIe s. Sous la République helvétique, Nottwil et Eich appartinrent au district de Sempach, Oberkirch et Schenkon à celui de Sursee et le reste du M. au district de Münster. Ermensee passa au bailliage de Hochdorf en 1803, Schongau en 1813, et le reste de l'ancien M. à celui de Sursee.


Bibliographie
– F. Glauser, J.J. Siegrist, Die Luzerner Pfarreien und Landvogteien, 1977
– G. Egloff, Herr in Münster: Die Herrschaft des Kollegiatsstiftes St. Michael in Beromünster in der Luzerner Landvogtei Michelsamt am Ende des Mittelalters und in der frühen Neuzeit (1420-1700), 2003

Auteur(e): Anton Gössi / FP