03/12/2009 | communication | PDF | imprimer | 

Malters et Littau

Bailliage lucernois qui comprenait une grande partie des territoires actuels de Malters, Schwarzenberg et Littau. Autrefois domaines (Dinghöfe) de l'abbaye de Murbach, Malters et Littau appartinrent, dès la première moitié du XIVe s., à des nobles et des bourgeois lucernois en tant que fiefs ou gages des Habsbourg; les territoires furent soumis à l'impôt par Lucerne en 1389 et en 1416. La ville acquit la haute et la basse juridiction sur Malters (avec Schwarzenberg) en 1480, sur Littau en 1481 et les plaça sous l'administration d'un seul bailli. Mentionné pour la première fois en 1481, ce dernier résidait à Lucerne et était membre du Grand Conseil. Malters était le centre administratif de ce petit bailliage. Lors du passage à Lucerne en 1480, Malters refusa d'adopter le droit de la ville et conserva son droit coutumier. Il fallut attendre 1598 pour codifier le droit du bailliage. En 1798, les deux territoires furent à nouveau séparés et devinrent des communes qui furent ensuite intégrées dans le district de Lucerne.


Bibliographie
– F. Glauser, J.J. Siegrist, Die Luzerner Pfarreien und Landvogteien, 1977

Auteur(e): Waltraud Hörsch / DVU