Ebikon (bailliage)

Mentionnée à la fin du IXe s. parmi les possessions du Fraumünster de Zurich, la marcha Abinchova était un fief d'Empire qui servait alors de gage. Elle comprenait essentiellement le territoire de la commune d'E. et incluait les droits de haute et de basse justice, le ban et la juridiction. Vers 1200, les seigneurs de Heidegg tenaient ce fief, qui passa après 1245 à la commanderie de l'ordre teutonique de Hitzkirch, laquelle les investit en vassaux de fief servant. Les Habsbourg achetèrent le bailliage au Fraumünster avant 1321. Ils le mirent en gage auprès de Gottfried von Hünenberg, puis des Gundoldingen de Lucerne en 1379. E. appartint ensuite aux von Moos et aux Hasfurter. Lucerne reprit la suzeraineté en 1415 et racheta les droits baillivaux à Rudolf Schiffmann en 1472/1473, ce qui lui permit, après une tentative avortée en 1436, d'exercer la haute justice et d'y nommer des baillis. La commune d'E.-Rotsee, astreinte en 1352 déjà, puis en 1456 et 1472 aux impôts lucernois, combourgeoisie de Lucerne en 1379 et soumise dès lors au droit de bannière de la ville, participa financièrement au rachat en échange du maintien de ses anciens privilèges. Le bailliage exista jusqu'en 1798. D'abord partie du district de Lucerne, le territoire fut intégré en 1803 à la juridiction d'Udligenswil et à celle de Habsburg entre 1814 et 1913. Depuis, il est rattaché au district de Luzern-Land.


Bibliographie
– F. Glauser, J.J. Siegrist, Die Luzerner Pfarreien und Landvogteien, 1977

Auteur(e): Waltraud Hörsch / EMA