Flüeli

Hameau de la comm. de Sachseln OW sur le Sachslerberg (depuis 1966 F.-Ranft), célèbre en tant que patrie de Nicolas de Flue. On y trouve sa maison natale et familiale, de même que la cellule occupée par l'ermite entre 1467 et 1487 au Ranft. Il existe également trois chapelles importantes du point de vue de l'histoire de l'art: au Ranft, la chapelle supérieure, consacrée en 1469 et transformée en 1693 et la chapelle inférieure, construite en 1501 et consacrée en 1504, avec son cycle, du milieu du XVIe s., évoquant la vie de frère Nicolas; sur le rocher du Flüeli, la chapelle Saint-Charles-Borromée (1614-1618). En 1620, F. est devenu une chapellenie. Depuis la fin du Moyen Age, les sanctuaires dédiés à saint Nicolas n'ont cessé d'attirer les pèlerins, un tourisme qui fait vivre F. Un hôtel a été construit en 1896 dans le style Belle Epoque (le Nünalphorn, auj. Paxmontana). Divers groupements chrétiens se sont installés à F.: on y trouve un centre œcuménique de méditation (la maison Sainte-Dorothée), les franciscains et les intégristes catholiques de l'Opus Sanctorum Angelorum.


Bibliographie
– R. Amschwand, Führer durch die Heiligtümer Sachseln - Flüeli-Ranft, 61987
– L.E. Kaiser, Bruder Klaus und seine Heiligtümer, 2000

Auteur(e): Angelo Garovi / VW