Kägiswil

Partie de la comm. de Sarnen OW, à l'ouest de l'Aa et au nord du village de Sarnen, sur la route du Brünig, comprenant le hameau de Kreuzstrasse dans la plaine alluvionnaire et des fermes isolées sur la terrasse du Schwarzenberg (700 m). 1257 Kegenswile. 435 hab. en 1900, 842 en 1966, 1074 en 1991, 1207 en 2001.

Les Habsbourg y possédaient des terres au milieu du XIIIe s., Engelberg au début du XIVe s., le chapitre de Beromünster, la famille lucernoise von Gundoldingen et quelques familles locales (von K., von Schwarzenberg, Russ, Rüdli) au XVe s. Mentionnée en 1455, rénovée et consacrée en 1459, incendiée et reconstruite en 1800, la chapelle Saint-Barthélemy a été démolie et remplacée par une église moderne (consacrée en 1968, paroissiale en 1971). La corporation d'usagers de K. prit de l'importance aux XIVe et XVe s., avec le développement de l'élevage. Fondée en 1879, la fraction de commune (Bezirksgemeinde) réunit pour la première fois tous les habitants du village, qu'ils fussent bourgeois (membres de la corporation de K.) ou non, pour discuter de l'assainissement du local scolaire; elle se donna des statuts en 1931 et disposa d'une maison de commune depuis 1981. Ses compétences s'étendaient à la police des bâtiments, aux routes, aux canalisations, à l'éclairage public, à l'alimentation en eau et au traitement des ordures. Elle a fusionné avec la commune de Sarnen à la fin de 2003. Le lac artificiel du Wichelsee sur la Sarneraa (1957, production d'énergie) est classé site d'importance nationale. Depuis la fermeture de la gare de Kerns-K. en 1989, des bus assurent les liaisons avec Sarnen et Alpnach. Parallèlement au développement du village dans la plaine, la structure économique s'est fortement transformée après 1960: déclin du secteur primaire, essor du secondaire. L'entreprise Leister (fondée en 1949 à Solingen), qui a ouvert sa filiale de K. en 1963 (siège à Sarnen dès 1999), fournit de nombreux emplois et est active dans le monde entier (appareils à air chaud et à souder, soudure des plastiques par laser, micro-optique). Navetteurs travaillant surtout à Sarnen, Alpnach et dans l'agglomération lucernoise.


Bibliographie
– J.M. Galliker, «Der Werdegang des Wappens von Kägiswil», in Archivum Heraldicum, 94, 1980, 37-40
– E. Berchtold, Heimatkunde Obwalden, 1981
– R. Bürger, Landschaftsschutz in Obwalden, 1986
– D. Rogger, Obwaldner Landwirtschaft im Spätmittelalter, 1989

Auteur(e): Edy von Wyl / PL