Melchtal

Vallée et hameau (890 m d'altitude) de la comm. de Kerns OW. La Melchaa coule du sud au nord au fond d'une gorge dans la vallée et se déverse, depuis sa correction, dans le lac de Sarnen. Ouvert en direction du nord, M. est délimité au sud par la haute vallée de Melchsee-Frutt. L'essentiel des habitations se trouve au village de M., qu'environne un peu d'habitat dispersé (Schild); au haut de la vallée se trouve Stöckalp.

En 1695, M. devint chapellenie, en 1736, lieu de pèlerinage et en 1971, paroisse (avec Melchsee-Frutt et Tannalp). La chapelle Maria-Hilf (Vierge auxiliatrice), bâtie en 1618, fut agrandie en 1780 et remplacée par une église de pèlerinage en 1928. Dès le XVe s., les montagnards exploitèrent les mines de fer de Melchsee-Frutt, mais l'activité cessa en 1689, notamment faute de bois. L'extraction du marbre commença au XVIIe s. au-dessus de Stöckalp et on l'utilisa en 1672 pour l'église de Sachseln. En 1866, trois femmes se rendirent de Lucerne à M. sous la conduite du curé Balthasar Estermann. La communauté croissante devint un couvent de bénédictines (1868), auquel s'ajoutèrent un internat de jeunes filles et une église dédiée au Saint-Esprit (1869). Les bâtiments furent restaurés entre 1957 et 1978; l'école de jeunes filles ferma en 1998. Les cinquante-deux religieuses, dont seize vivaient en 2002 dans des filiales au Tyrol, tiennent une maison d'hôtes, un atelier de parements liturgiques et un autre de tissage manuel. Jusqu'en 1864, on ne pouvait accéder à M. que par un sentier muletier, remplacé plus tard par une voie carrossable. La route fut agrandie en 1930 et 1932 puis prolongée en 1942 jusqu'à l'hôpital nouvellement construit. Un bureau de poste ouvrit en 1858. Les transports en commun pour Kerns démarrèrent en 1893 (car postal depuis 1924). Les principaux revenus proviennent de l'élevage, de l'exploitation d'alpages et du tourisme.


Bibliographie
– R. Amschwand, Kerns, 1976
HS, III/1, 1863-1872

Auteur(e): Martin Rohrer / FP