29/05/2012 | communication | PDF | imprimer

Sachseln

Comm. OW, lieu de pèlerinage et de villégiature au bord du lac de Sarnen, comprenant les hameaux d'Edisried, Ewil et Flüeli-Ranft (Flüeli). 1173 Sahcslen. 1250 hab. en 1799, 1358 en 1837, 1506 en 1850, 1701 en 1880, 1628 en 1900, 2423 en 1950, 4305 en 2000.

Vestiges d'une nécropole remontant probablement au haut Moyen Age dans le bas du village. Des fouilles archéologiques ont prouvé l'existence d'une église romane du XIIe/XIIIe s., dont la tour est conservée. L'église paroissiale, dédiée à saint Théodule et saint Maurice, est mentionnée en 1275 dans le Liber decimationis du diocèse de Constance comme la plus pauvre de Suisse centrale. L'édifice reconstruit entre 1672 et 1684 est un monument important du premier baroque en Suisse. Depuis 1679, elle contient le tombeau de Nicolas de Flue, qui se trouvait initialement dans la chapelle Notre-Dame adossée au clocher. Vers 1100, le comte Ulrich de Lenzbourg céda au chapitre de Beromünster les biens qu'il possédait à S. Jusqu'au XVe s., les couvents de Saint-Blaise (Forêt-Noire) et de Saint-Léger à Lucerne y détenaient également des droits de tenanciers. Le patronage, qui avait appartenu aux Habsbourg au XIVe s., passa à Obwald en 1415 (1461 de iure), à la communauté apr. 1786, puis à la paroisse en 1970. A partir du XIVe s., l'administration locale fut exercée par l'assemblée des communiers, divisée en commune d'habitants (politique), bourgeoisie et corporation (qui gère l'usage des biens communaux, tels que forêts, pâturages et alpages) par la Constitution cantonale de 1850. La commune paroissiale (Kirchgemeinde) fut créée en 1970, la commune bourgeoise fut intégrée à la commune d'habitants en 1992.

Aux XVe et XVIe s., des auberges apparurent à S., profitant des pèlerinages qui marquèrent désormais la vie de la localité. Jusqu'au milieu du XXe s., l'économie villageoise était également basée sur l'agriculture et l'élevage. La construction de la route du Brünig vers 1860, puis le raccordement au chemin de fer du Brünig en 1888 favorisèrent le tourisme et firent de S. un lieu de villégiature. Une fabrique d'articles en bois y fut fondée vers 1900. Grâce à l'encouragement du développement industriel par le canton dans les années 1950 et 1960, d'autres entreprises importantes s'établirent dans la commune (alimentation, moteurs, filtres métalliques). En 2005, le secteur secondaire fournissait plus de 60% des emplois. L'industrialisation provoqua une dispersion de l'habitat et donna un caractère urbain à l'ancien village. Des zones de détente furent toutefois préservées dans les communaux de la corporation, inconstructibles. L'imposante école fut construite en 1868, agrandie par des annexes en 1958 et 1973 (notamment par l'architecte Ernst Studer). La maison Peter-Ignaz-von-Flüe, datant de 1784, abrite depuis 1976 le Musée Nicolas de Flue et une exposition consacrée à Heinrich Federer.


Bibliographie
– A. Küchler, Geschichte von Sachseln, 1901
MAH Unterwalden, 21971
– W. Stöckli, J. Sarott, «Die Baugeschichte der Pfarr- und Wallfahrtskirche St. Theodul zu Sachseln», in RSAA, 36, 1979, 28-43
Die Urschweiz und ihre Wappen, 1990

Auteur(e): Angelo Garovi / LA