• <b>Ufenau</b><br>Vue de l'île depuis le nord-est. Dessin au pinceau et à la plume, réalisé vers 1850 par un artiste inconnu  (Zentralbibliothek Zürich, Graphische Sammlung und Fotoarchiv). La vue permet de distinguer l'ancienne église paroissiale Saints-Pierre-et-Paul (à droite), la chapelle Saint-Martin (au centre, à gauche de l'église) et des édifices profanes, dont la demeure du fermier du XVII<SUP>e</SUP> siècle et la maison zum Arnstein en forme de tour (tout à gauche).

Ufenau [Ufnau]

Ile du lac de Zurich, s'étendant sur 11 ha, dans la comm. de Freienbach SZ. 741 Hupinauia. Des fouilles archéologiques entreprises entre 1958 et 1968 ont mis au jour les fondations d'un temple gallo-romain (vers 200 apr. J.-C.) et, probablement, la maison de Reginlinde, duchesse de Souabe, peu documentée dans les sources. Au haut Moyen Age, U. appartenait au couvent de Säckingen. Reginlinde s'y serait installée au courant du Xe s. chez Adalrich, sans doute son fils. L'empereur Otton Ier reçut l'île en 965 du couvent de Säckingen dans le cadre d'un échange et en fit don à l'abbaye d'Einsiedeln.

<b>Ufenau</b><br>Vue de l'île depuis le nord-est. Dessin au pinceau et à la plume, réalisé vers 1850 par un artiste inconnu  (Zentralbibliothek Zürich, Graphische Sammlung und Fotoarchiv).<BR/>La vue permet de distinguer l'ancienne église paroissiale Saints-Pierre-et-Paul (à droite), la chapelle Saint-Martin (au centre, à gauche de l'église) et des édifices profanes, dont la demeure du fermier du XVII<SUP>e</SUP> siècle et la maison zum Arnstein en forme de tour (tout à gauche).<BR/>
Vue de l'île depuis le nord-est. Dessin au pinceau et à la plume, réalisé vers 1850 par un artiste inconnu (Zentralbibliothek Zürich, Graphische Sammlung und Fotoarchiv).
(...)

L'église Saint-Martin du VIIe/VIIIe s. était le centre d'une paroisse regroupant les localités environnantes du bord du lac. Elle fut remplacée par une autre chapelle Saint-Martin, consacrée en 1141 en même temps que la nouvelle église paroissiale Saints-Pierre-et-Paul, construite plus à l'est sur l'emplacement du temple gallo-romain. Les villages environnants se détachèrent peu à peu de l'église mère et le nombre des paroissiens tomba après 1369 à environ 140. L'église avec le tombeau de saint Adalrich devint un lieu de pèlerinage. En 1523, Ulrich von Hutten, mourant, vécut ses derniers jours sur l'île. La cure d'âmes fut régulièrement confiée, à partir de 1564, à l'administrateur de Pfäffikon, un moine du couvent d'Einsiedeln. Au XVIIe s., la paroisse fut supprimée. Durant les deux guerres de Villmergen (1656 et 1712), les troupes zurichoises causèrent d'importants dommages aux deux églises, comme le firent les armées révolutionnaires françaises en 1798. Les deux édifices furent restaurés une dernière fois en 2007-2008. En 1801, l'île fut vendue aux enchères par le canton helvétique de la Linth à un bourgeois de Rapperswil, avant d'être rachetée en 1805 par l'abbaye d'Einsiedeln.

Du Moyen Age jusque vers 1670, une passerelle en bois relia U. à Hurden. Dès 1680 environ, il y eut la maison d'un fermier. Des sentiers furent aménagés entre 1866 et 1868 pour le tourisme de randonnée naissant. Une auberge fut ouverte en 1870 et un débarcadère fut construit par la Compagnie zurichoise de navigation à vapeur en 1872. L'île fut déclarée site naturel protégé en 1927. En 1986, l'abbaye d'Einsiedeln fit renouveler le vignoble. Le projet du nouveau restaurant, dessiné par Peter Zumthor en 2003, s'est heurté à des résistances; en 2012, le Tribunal fédéral a décrété l'interdiction de nouvelles constructions sur le site marécageux.


Bibliographie
– U. Gut, P. Ziegler, éd., Ufnau - die Klosterinsel im Zürichsee, 1971 (41983)
– M. Bamert et al., Die Sakralbauten auf der Insel Ufnau, Kanton Schwyz, 2009
– P. Ziegler, Persönlichkeiten rund um die Insel Ufnau, 2009

Auteur(e): Paul Wyrsch-Ineichen / FP