Oberallmeind

Corporation (comm. bourgeoise) la plus vaste de Suisse, l'O. remonte à la communauté médiévale de Schwytz, qui comprenait la cuvette de Schwytz, Steinen, les vallées de la Muota et de Riemenstalden et Ybrig. Son histoire se confond avec celle de l'Ancien Pays de Schwytz jusqu'au début du XIXe s. En 1816, un tribunal (auj. conseil d'administration) fut instauré et édicta bientôt ses premiers règlements. En 1882, les membres de l'O. (Genossen) de chaque paroisse, réunis en Oberallmeind-Genossamen, devinrent propriétaires des biens communaux de basse altitude ainsi que de quelques alpages et, en 1933, de forêts. Les statuts de 1998 citent nonante-sept familles bénéficiaires (anciens bourgeois), soit près de 14 000 personnes. En 1993, les femmes furent admises au même titre que les hommes. En 2006, elles purent transmettre leur droit de bourgeoisie et l'exclusivité réservée aux nonante-sept familles fut supprimée. En 2005, l'O., qui fournissait plus de quatre-vingts emplois, possédait environ 9000 ha de forêts, 8000 ha de zones d'alpage productives (près de 140 alpages) et des immeubles. En 2006, l'O. fonda la société OAK Energie AG pour alimenter ses installations de chauffage au bois déchiqueté.


Bibliographie
– H. Stadler-Planzer, Die Oberallmeindkorporation Schwyz, 2002

Auteur(e): Josef Wiget / UG