16/11/2009 | communication | PDF | imprimer

Otelfingen

Comm. ZH, distr. de Dielsdorf. Village du Furttal à la frontière du canton d'Argovie. 1044 Otilingun (incertain), vers 1150 Nangerus de Otelfingen (selon transcription de 1400 env. dans les Acta Murensia). 256 hab. en 1634, 301 en 1701, 344 en 1799, 575 en 1850, 481 en 1900, 662 en 1950, 1852 en 2000. A Weiherboden, sur le flanc sud de la Lägern, habitat en terrasses (plans de maisons) du Néolithique en relation avec un poste de débitage de rognons de silex et de taille des éclats. Vestiges d'un habitat et de tombes de la fin de l'âge du Bronze. Tombes à incinération de l'époque romaine (Ier et IIe s. apr. J.-C.). En 1264, le couvent de Wettingen possédait trois fermes à O. et en 1405 également un moulin. Le couvent de Saint-Blaise (Forêt-Noire) acquit en 1306 un domaine (Meierhof), qui rapportait en 1543, avec sept autres fermes, les cens les plus élevés au bailliage de Stampfenbach. Parmi les exploitations soumises aux banalités, une taverne est mentionnée en 1530 et une forge au XVIIe s. Le village passa avec la seigneurie de Regensberg des comtes de Habsbourg à la ville de Zurich en 1409. Au bas Moyen Age, O. possédait la chapelle Saint-Othmar (mentionnée en 1289), mais relevait de la paroisse de Würenlos (comté de Baden), incorporée au couvent de Wettingen en 1421. O. conserva son pasteur (nommé en 1528) même après que la paroisse de Würenlos était redevenue catholique (1532) et transforma la chapelle en temple en 1554-1555. Les protestants de Würenlos, Boppelsen et Hüttikon (dès 1868) furent rattachés à O. Le couvent de Wettingen conserva la collation jusqu'en 1838. Outre le marais du Furtbach, exploité avec les communes limitrophes jusqu'en 1650, O. détint en commun avec Boppelsen des biens communaux et des soles sur le versant de la Lägern jusqu'en 1793. En octobre 1877, la commune fut desservie presque simultanément par la ligne Niederglatt-Wettingen (supprimée en 1937) des chemins de fer du Nord-Est (NOB) et par celle de Kloten-Seebach-Wettingen du chemin de fer National-Suisse. Lorsque ce dernier fit faillite en 1878, les NOB reprirent la ligne du Furttal et supprimèrent la seconde voie d'O. à Wettingen en 1882. Le marais, assaini en 1919, fut affermé à la Coopérative suisse pour la culture maraîchère et partiellement vendu en 1930. La brasserie Schibli, fondée en 1845, ferma en 1915. Des entreprises industrielles et de service se sont installées à l'est de la commune, hors de la zone résidentielle (dépôt de carburant en 1959, usine de regommage de pneus en 1962, entrepôts et unité de vente par correspondance de Jelmoli en 1968). La commune est pourvoyeuse d'emplois (1846 navetteurs entrants contre 788 sortants en 2000). En 2005, on enregistrait 2119 emplois dans les trois secteurs.


Bibliographie
– A. Güller, Ortsgeschichte Otelfingen, 1991
– R. Nägeli, Zürich und St. Blasien, 1992
– E. Feier-Erni, Kirche Otelfingen, Boppelsen, Hüttikon, 2007

Auteur(e): Martin Illi / AN