Innerthal

Comm. SZ, distr. de la Marche. Commune de montagne dans le haut du Wägital. 1259 Wegental, jusqu'en 1888 Hinterwäggithal. 302 hab. en 1850, 363 en 1900, 223 en 1930 (après la construction de la centrale électrique), 210 en 1950, 151 en 1990, 167 en 2000. Jusqu'en 1785, l'église-mère de Hinterwäggithal comprenait aussi Vorderwäggithal (Vorderthal), érigée en paroisse indépendante en 1816. Un hôtel de cure pour une soixantaine de personnes fut construit en 1861, ce qui permit à I. de devenir une petite station thermale. En 1909, la ville de Zurich fit l'acquisition du bâtiment afin de s'assurer la propriété de la source du Fläschloch. Elle posait ainsi sans l'avouer un premier jalon pour la construction d'une centrale électrique, dont le projet avait été évoqué à la fin du XIXe s. déjà. Le vieux village d'I. fut sacrifié à la réalisation de cet ouvrage. Il fut englouti en 1924 après la construction du barrage et de la centrale. Le plan de relogement ne fut que partiellement réalisé. Seize nouveaux immeubles furent bâtis sur les pentes de la rive droite. Plus de cent personnes durent quitter la commune. Une nouvelle agglomération, avec église paroissiale, cure et école, fut créée au-dessus de la rive nord-est du lac artificiel, à une altitude de 915 m. En 1988, I. obtint une nouvelle maison de commune. Le tourisme s'est développé récemment. Le lac poissonneux et la beauté des paysages préalpins de la vallée attirent les pêcheurs ainsi que les amateurs de randonnée, pédestre ou à ski, et d'escalade (école du Blockmattli). En 2000, un bon tiers de la population travaillait encore dans l'agriculture et la sylviculture.


Bibliographie
– L. Mächler, Das Bad Wäggithal, 1983
MAH SZ, N.S. 2, 1989

Auteur(e): Josef Wiget / MBA