Überlingen

Ville (grosse Kreisstadt) de l'arrondissement du lac de Constance, dans le Land allemand du Bade-Wurtemberg, sur la rive nord du lac d'Ü. (partie nord-ouest du lac de Constance). 770 Iburinga. 3250 hab. en 1496, 2645 en 1802, 4286 en 1900, 8348 en 1950, 21 625 en 2007. Ü. est cité en 613 dans la Vita de saint Gall comme siège d'un duché alémane et mentionné en 770 comme domaine royal. L'abbaye d'Einsiedeln possédait des biens fonciers à Deisendorf (972 et 1040), l'abbaye d'Allerheiligen à Nesselwangen. L'église Saint-Michel à Aufkirch, la plus ancienne paroissiale, appartint à l'abbaye d'Engelberg (1311-1343). Trois routes menaient de Stockach, Messkirch et Saulgau à Ü., où un port destiné aux exportations de céréales vers la Suisse se développa. Le marché, qui existait depuis le XIe s., était le plus important d'Allemagne méridionale en 1644. Au XIIIe s., Ü. accéda au statut de ville d'Empire et bénéficia de droits municipaux. Le seigneur de la ville était l'empereur, qui nommait l'amman, auquel s'ajoutèrent ultérieurement un Conseil et deux bourgmestres. Le patriciat domina la ville jusqu'à l'arrivée du régime corporatif en 1300. Le Petit Conseil (29 membres) et le Grand Conseil (84 membres) furent institués au XIVe s. Dans le cadre des ligues urbaines du XIVe s. (1315, 1327, 1376, 1385), Ü. s'allia à plusieurs villes suisses. La communauté juive, mentionnée dès 1216 et expulsée en 1349 et 1430, entretenait des relations étroites avec les communautés de Suisse. A la Réforme, Ü. demeura catholique et le chapitre cathédral de Constance s'y réfugia. La ville vendit le bailliage d'Ittendorf à Einsiedeln en 1650. Jusqu'au XVIIIe s., Ü. prit part, avec les villes impériales de Souabe, aux embargos céréaliers contre la Suisse. En 1803, Ü. fut attribué au pays de Bade. A partir du XIXe s., de par sa situation sur la riviera du lac de Constance, la ville devint un centre touristique accueillant de nombreux visiteurs venant de Suisse. Ü. est un haut lieu du carnaval alémanique (Fasnet) organisé par des sociétés de quartiers. En 1945, la Suisse accorda une aide humanitaire à Ü. La Suisse est également représentée dans le jury du prix de littérature du lac de Constance décerné par la ville d'Ü. depuis 1954.


Bibliographie
– E. Keyser, éd., Badisches Städtebuch, 1959, 392-398
– A. Schneider, J. Pfrommer, Überlingen, 2008

Auteur(e): Karl Heinz Burmeister / AN