Ternier

Lieudit de la commune de Saint-Julien en Genevois (Haute-Savoie), ancienne seigneurie vassale des comtes de Genève, puis de Savoie, bailliage bernois, puis savoyard. La seigneurie donna son nom à une puissante famille féodale, rivale des comtes de Genève. T. comptait deux châteaux, celui de la Poype-T. et celui de T. La châtellenie de T. devint un bailliage bernois en 1536; le bailli était installé à la commanderie de Compesières. Berne rendit T. au duc de Savoie en 1567; le bailliage savoyard fut supprimé en 1780 lors de la formation de la province de Carouge. Le château de T., pris par les Genevois en 1589, fut assiégé par le duc Charles-Emmanuel Ier qui, après la capitulation du 1er juin de cette année fit, malgré ses promesses de vie sauve, pendre les quarante hommes de la garnison. Berne introduisit la Réforme dans le bailliage, qui fut recatholicisé après 1598.


Bibliographie
– C. Duval, Ternier et Saint-Julien, 1879 (réimpr. 1977)
– L. Blondel, Châteaux de l'ancien diocèse de Genève, 1956 (réimpr. 1978)
– M. Stubenvoll, «Niveaux et répartition des fortunes dans les pays de Vaud, Gex, Ternier-Gaillard et Thonon en 1550», in RHV, 1994, 43-87 (surtout 76-79)

Auteur(e): Paul Guichonnet