Singen

Grande ville d'arrondissement (grosse Kreisstadt) du Bade-Wurtemberg, cercle de Constance, au pied du cône volcanique du Hohentwiel et de sa forteresse démolie en 1800-1801. 787 villa publica Sisinga. 747 hab. en 1775, 843 en 1810, 1674 en 1871, 3909 en 1900, 21 766 en 1950, 44 775 en 2010 (après incorporation de plusieurs communes). Le finage a connu une continuité d'occupation depuis le Néolithique. Fief de l'abbé de Saint-Gall de 1432 à 1793, le village fut inféodé à différents vassaux, tels les Fulach (de Schaffhouse) ou les Habsbourg, qui généralement le donnaient en gage ou en arrière-fief. Après la construction des lignes de chemin de fer Bâle-Constance (1863) et Offenburg-Constance (1873), qui desservaient S., d'importantes industries à actionnariat majoritairement suisse s'y établirent, notamment Maggi (1887), Georg Fischer (1894) et l'entreprise de laminage Aluminium-Walzwerke (1912). Le village se transforma alors rapidement en centre économique et culturel du Hegau.


Bibliographie
Der Landkreis Konstanz, 4, 1984
– H. Berner, R. Brosig, éd., Singener Stadtgeschichte, 3 vol., 1987-1994

Auteur(e): Franz Götz / LA