Ruggell

Comm. FL, située dans la vallée du Rhin au nord-ouest de l'Eschnerberg. 933 a roncale. 431 hab. en 1812, 449 en 1901, 588 en 1945, 1744 en 2000. Hache à ailerons de la période de Hallstatt, céramique sigillée et dépôt monétaire romains. Partie de la seigneurie de Schellenberg, R. passa en 1317 aux comtes de Werdenberg-Heiligenberg-Bludenz, puis en 1437 aux barons de Brandis, en 1510 aux comtes de Sulz, en 1613 à ceux de Hohenems et en 1699 aux princes de Liechtenstein. Le chapitre cathédral et l'abbaye de Saint-Lucius à Coire possédaient des biens à R. Les villages de l'Eschnerberg exploitaient ensemble leurs communaux jusqu'à ce qu'ils soient répartis entre R. et les communautés voisines (XVe-XVIIIe s.). Durant la même période, les communes fixèrent également leurs obligations d'entretien des rives du Rhin. L'église Saint-Fridolin, mentionnée en 1617, fut reconstruite en 1899. Sur le plan spirituel, R. releva de Bendern avant d'être desservie par un vicaire en 1854 et de devenir une paroisse en 1874. Le bac de Salez sur le Rhin, mentionné en 1394, appartenait au seigneur; il devint propriété privée en 1687, puis de l'Etat en 1894 et fut supprimé en 1918. Au XIXe s., R. privatisa ses communaux. En 1949, un remaniement parcellaire eut lieu dans le Riet, dont 92 ha sont protégés depuis 1978. Le pont sur le Rhin, édifié en 1929, a été reconstruit en 1966 après un incendie.


Bibliographie
– A. Ospelt, 100 Jahre Pfarrei Ruggell, 1874-1974, 1974
Naturmonographie Ruggeller Riet, 1990
– J. Oehry, Ruggell am Rhein, 1994

Auteur(e): Arthur Brunhart / FP