Ravensburg

Chef-lieu de l'arrondissement ("grande ville") du même nom, situé à environ 15 km au nord du lac de Constance dans le Land de Bade-Wurtemberg. 49 327 hab. en 2007. Construit par les Guelfes, le château fort de R., mentionné pour la première fois en 1080, passa aux Staufen vers 1191. La bourgade, avec son marché dès 1152, devint ville impériale en 1276. Allié de Zurich, Schaffhouse et Saint-Gall (1331-1436), R. fut attribué à la Bavière en 1802, puis au Wurtemberg en 1810.

Du XIVe s. à la guerre de Trente Ans, R. fut l'une des villes maîtresses de la région du lac de Constance pour le commerce au long cours. La Compagnie de Ravensburg, dont l'un des cofondateurs fut le Saint-Gallois Rudolf Mötteli, joua un rôle important. Dès les XIVe et XVe s., des tisserands de Saint-Gall et de Wil s'y installèrent. La guerre de Souabe perturba ces étroites relations, mais, en 1504, 260 habitants de R. prirent part à la fête de tir des Confédérés à Zurich en signe de réconciliation. Appauvrie par la guerre de Trente Ans, la ville dut vendre une partie de son territoire et obtint en 1677 un prêt considérable de l'hôpital du Saint-Esprit de Saint-Gall. Des marchands suisses achetaient à R. du fil pour leurs fabriques de tissage. Jusqu'en 1870, la ville livra en outre des céréales à Rorschach, tandis que les Suisses exportaient des taureaux d'élevage et du fromage. De 1809 à 1837, les ressortissants helvétiques étaient majoritaires parmi les étrangers vivant à R. (375 personnes); ils n'étaient plus que 133 en 1910.

Dans les années 1830, grâce à l'aide d'ouvriers et de spécialistes suisses, une industrie cotonnière se développa, à l'instar de la blanchisserie et des ateliers d'apprêt des frères Erpf. Le marché aux chevaux créé en 1840 attirait de nombreux acheteurs suisses. Après l'ouverture en 1847 de la voie ferrée R.-Friedrichshafen, les négociants en céréales de Rorschach se rendirent plus fréquemment au grenier de R. Le raccordement de cette ligne au réseau allemand (1850-1853) permit l'installation de la fabrique de machines zurichoise Escher-Wyss & Cie, pour des raisons de changes et de douanes. Aménagée par Walter Zuppinger en 1856-1859, cette entreprise devint dans les années 1930 le plus grand employeur de la région et fut considérée "firme modèle national-socialiste". Après la Première Guerre mondiale, le Comité saint-gallois de secours pour l'Allemagne en détresse se chargea de R. Avant la fin de la guerre, en 1945, la ville fut le centre de répartition des colis provenant de Suisse et des Etats-Unis qu'organisait le CICR à Genève. En 1947, R. bénéficia aussi de l'aide à l'enfance de la Croix-Rouge suisse. Au début du XXIe s., ce sont plutôt les habitants de R. qui viennent à Saint-Gall (hôpital cantonal, théâtre municipal, Olma) que l'inverse.


Bibliographie
– A. Schulte, Geschichte der grossen Ravensburger Handelsgesellschaft 1380-1530, 3 vol., 1923 (réimpr. 1964)
– A. Dreher, Geschichte der Reichsstadt Ravensburg und ihrer Landschaft von den Anfängen bis zur Mediatisierung 1802, 2 vol., 1972
– A. Schmauder, éd., Die Zeit der Händler, 2002
– P. Eitel, Ravensburg im 19. und 20. Jahrhundert, 2004

Auteur(e): Karl Heinz Burmeister / DVU