Mauren (FL)

Comm. FL, comprenant le village de M., sur le flanc oriental de l'Eschnerberg, et Schaanwald, sur la route de Feldkirch. 1178 Muron. 435 hab. en 1784, 622 en 1815, 580 en 1818, 1055 en 1930, 1401 en 1950, 2055 en 1970, 2798 en 1989, 3288 en 2000. Trouvailles isolées de l'âge du Bronze, vestiges d'une villa gallo-romaine près de Schaanwald. La seigneurie foncière et le patronage de l'église Saints-Pierre-et-Paul, mentionnée en 1290/1298, furent d'abord détenus par la famille de Schellenberg. Le patronage était en 1318 aux mains d'un bourgeois de Feldkirch, puis passa successivement à la commanderie de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem à Feldkirch (1382-1610), au couvent de Weingarten, enfin à la ville de Feldkirch (1695-1918). Depuis lors, M. a le droit d'élire son curé. Cent à cent vingt réfugiés juifs (appelés juifs de l'Eschnerberg) vécurent de 1637 à 1651 à Eschen et à M., où se trouvaient probablement la synagogue et le cimetière; ils vivaient du commerce, principalement de chevaux. La suppression de la protection comtale entraîna la dissolution de leur communauté. Les limites entre M., Eschen et Gamprin furent fixées par le partage des biens communs (1761-1822). Au début du XIXe s., l'interdiction communale de construire des maisons dans le village de M. fut à l'origine du peuplement de Schaanwald. Jusqu'au XXe s., l'agriculture, la viticulture et l'élevage constituaient la principale source de revenu, en plus du travail des journaliers, des saisonniers et du petit artisanat. De véritables industries ne se sont implantées qu'après 1945. De par sa situation à la frontière avec le Vorarlberg, M. était fortement tourné vers l'Autriche, et depuis 1872, raccordé à la ligne des chemins de fer autrichiens en direction de Buchs (SG). En vertu de l'accord douanier de 1923, le poste de douane suisse se trouve près de Schaanwald. De 1930 à 2005, la part de population étrangère est passée de 15% à 38%. En 2005, M. comptait 335 entreprises employant 1782 personnes.


Bibliographie
– J.B. Büchel, «Bilder aus der Geschichte von Mauren», in JbFL, 15, 1915, 75-107; 16, 1916, 5-71
MAH FL, 1950, 255-267
– G. Malin, Kunstführer Fürstentum Liechtenstein, 1968 (21977)

Auteur(e): Arthur Brunhart / LA