Mainau

Ile du lac d'Überlingen, partie nord-ouest du lac de Constance (Bade). Propriété de l'abbaye de Reichenau dès le VIIIe s., l'île fut placée sous la protection des chevaliers de Langenstein vers 1260, mais Arnold von Langenstein la remit en 1271 à la commanderie de l'ordre teutonique de Sandegg en Thurgovie, contre le gré de l'abbé. Le litige se solda par la défaite de ce dernier (accord de 1272). L'ordre teutonique transforma la commanderie de M. en une seigneurie à part entière, à laquelle celle de Blumenfeld fut rattachée en 1488. En 1647, les Suédois occupèrent l'île. Des édifices baroques (chapelle et château) furent construits entre 1732 et 1756 par l'architecte Giovanni Gaspare Bagnato. Joseph Anton Feuchtmayer, Franz Joseph Spiegler et Francesco Pozzi réalisèrent la décoration de la chapelle; le sculpteur d'Einsiedeln Johann Baptist Babel y contribua avec une Madone noire. Après la sécularisation de l'ordre teutonique (1806), M. passa sous le contrôle de l'administration domaniale badoise. Propriété privée d'une famille noble depuis 1827, l'île fut rachetée en 1853 par le grand-duc Frédéric Ier de Bade en 1853 et, remise à sa fille Victoria à titre de dot, revint à la couronne suédoise. Le comte Lennart Bernadotte, petit-fils de Victoria, en hérita en 1932 et la transforma en une île fleurie qui accueille de nombreux visiteurs.


Bibliographie
– O. Feger, Mainau, 1958
– H. Brommer, Insel Mainau, 1980 (61990)
Kreuz und Schwert, cat. expo. Mainau, 1991

Auteur(e): Hermann Brommer / UG