03/02/2009 | communication | PDF | imprimer | 

Livigno

Comm. italienne de la province de Sondrio à la frontière suisse dans la haute vallée du même nom, au nord-ouest de Bormio. Appartenant à la Valteline, L. fut sujet des III Ligues grisonnes de 1512 à 1620 et de 1639 à 1797. Le hameau de Trepalle est la plus haute localité d'Italie habitée en permanence (2079 m). L. est relié à Bormio par le col de Foscagno, à Poschiavo par la Forcola di L., à S-chanf par le col Chaschauna et à Zernez par le Val dal Spöl. Au Moyen Age, L. se caractérisait par un habitat dispersé sur une vaste surface (une centaine de fermes au XVIe s.). Important arrière-pays de Bormio, L. était voué à l'économie alpestre. On accédait de L. aux mines de la Valle di Fraéle, exploitées au Moyen Age, par le col Alpisella. L. fut le théâtre d'affrontements et d'opérations militaires: en 1487, lors de l'expédition des Engadinois vers Bormio par le col Chaschauna; en 1499, après la bataille de Calven, lorsque les troupes de l'empereur investirent l'Engadine; en 1635, lors de la victoire du duc Henri de Rohan sur les Autrichiens. Si L. connut autrefois une émigration saisonnière vers l'Engadine (principalement des faneurs, des servantes et des maçons), la localité connut un énorme développement du secteur tertiaire au cours du XXe s.: tout d'abord comme zone franche (1919) et surtout comme station touristique dans les années 1950 (téléphériques, téléskis). La localité souffre des conséquences du trafic routier.


Bibliographie
– Pieth, Bündnergesch.
– D. Benetti, M. Guidetti, Storia di Valtellina e Valchiavenna, 1990, 219

Auteur(e): Martin Bundi / MBA