Piuro

Ville de la province italienne de Sondrio, à l'est de Chiavenna, détruite par un éboulement en 1618 (all. Plurs). Mentionnée pour la première fois en 1021 (Plurium), elle appartint d'abord à Chiavenna, mais jouit d'une certaine autonomie. Au XVe s., elle acquit son indépendance politique et judiciaire (au civil comme au pénal). Elle devint une petite ville cossue, vivant de la pierre ollaire (extraction, fabrication d'ustensiles, notamment de marmites, exportation dans toute l'Europe), du travail de la soie et du commerce. Elle disposait en outre d'alpages dans la valle di Lei, pour l'élevage intensif. En 1487, elle fut épargée par les troupes grisonnes, parce que Berthold Fontana, de Riom (Oberhalbstein), qui était allié à une famille de P., intervint et versa une rançon. Quand les Grisons conquirent la Valteline en 1512, P. devint le siège d'un podestat. Toujours intact, le palais Renaissance des Vertemate-Franchi (1577) témoigne de la prospérité de la ville à cette époque. Vers le milieu du XVIe s., des communautés protestantes apparurent à P. et Ponteggia, sous l'influence de la Bregaglia. Des membres éminents des familles de commerçants Lumaga et Camulio, menacés par l'Inquisition en Italie, encouragèrent la Réforme et siégèrent au conseil de paroisse protestant. En 1597, des théologiens protestants et catholiques de renom menèrent à l'église Saint-Jean une discussion publique sur la messe. L'éboulement du 4 septembre 1618 ensevelit la quasi totalité de la ville et plus de 2000 habitants. L'exploitation forcée de la pierre ollaire avait miné le mont Conto. Les III Ligues entreprirent des exhumations dès le lendemain de la catastrophe; les derniers sondages ont été conduits de 1963 à 1966 par l'association italo-suisse pour les fouilles de P. La commune actuelle se compose des villages de Campedello, Prosto, Cranna, Borgonovo, Savogno et Santa Croce.


Bibliographie
– E. Camenisch, Geschichte der Reformation und Gegenreformation in den Südtälern, 1950
– M. Gianasso, Guida turistica della provincia di Sondrio, 1979
– G. Scaramellini et al., La frana di Piuro del 1618, 1988 (21994)

Auteur(e): Martin Bundi / WW