Gaissau

Comm. autrichienne du Vorarlberg. 260 hab. en 1754, 1163 en 1991, 1611 en 2004. Première mention en 980; nom d'origine diset rins, enet rins. Les travaux entrepris pour enrayer les débordements du Rhin donnèrent lieu à d'interminables controverses frontalières, notamment entre l'Autriche et l'abbé de Saint-Gall sur des questions de souveraineté (traités de 1506 et 1584). Saint-Othmar, filiale de Höchst, qui appartenait à l'abbaye de Saint-Gall jusqu'en 1798, devint église paroissiale en 1805. Le bac pour Rheineck, mentionné pour la première fois en 1424, fut remplacé par un pont en 1874. L'agriculture et la pêche ont longtemps prédominé et l'apparition de l'artisanat et de l'industrie est très récente. Plus de la moitié de la population active de G. est constituée de frontaliers.


Bibliographie
– G. Niederer, Gaissau, 1962

Auteur(e): Karl Heinz Burmeister / VW