Dappes, vallée des

Vallée sèche du Jura (dép. du Jura), dans la partie supérieure de la Valserine. Dès le XIVe s., l'abbaye de Bonmont y possédait un droit de pâturage. Les traités de 1648 (Franche-Comté/Berne), de 1752 et de 1761 (France/Berne) rattachèrent la région au canton de Berne. La France réclama sa cession en 1802 pour y construire une route stratégique entre Les Rousses et Gex, l'obtint en 1805. Les traités de Paris, en 1814 et 1815, laissèrent la vallée dans une situation ambiguë: restituée à la Suisse, elle était administrée par les autorités vaudoises, mais toujours revendiquée par la France. Après de nombreux conflits, un accord fut signé en 1862, portant sur 700 ha. La France reçut le versant occidental de la vallée (et la route), la Suisse obtenant en échange une forêt sur le versant du Noirmont.


Bibliographie
– L. Mogeon, «La question de la vallée des Dappes», in RHV, 45, 1937, 98-115, 183-184

Auteur(e): Germain Hausmann