Blamont

Comm. française, dép. du Doubs. Village au pied du Lomont. 1031 hab. en 1990. Fief des évêques de Bâle au XIIe s., B. appartint au XIIIe s. aux comtes de Montbéliard puis aux Neufchâtel-Bourgogne, sous la suzeraineté des comtes de Bourgogne. En 1300, l'évêque de Bâle renonça à ses droits en échange de sa suzeraineté sur Montjoie. Les Suisses, après avoir incendié B. en 1475, s'en emparèrent en 1477 et ravagèrent la seigneurie qui revint à l'évêque de Bâle. Celle-ci fut ensuite acquise par les comtes de Montbéliard qui la remirent en gage à Soleure de 1525 à 1532. Après la guerre de Trente Ans, des colons suisses repeuplèrent B. que la France annexa en 1699. En 1815, le fort de B. fut pris par quatre compagnies suisses et fut ensuite démantelé.


Bibliographie
Dict. des comm. du dép. du Doubs, 1, 1982, 390-399

Auteur(e): Jean Courtieu