No 2

Molo, Corrado

Consultez cet article sur le nouveau site web du DHS (version bȇta)

naissance 26.11.1792 à Bellinzone, décès 1.4.1864 à Milan, cath., de Bellinzone. Fils de Vincenzo. ∞ Luigia Bonzanigo, fille de Pietro. Avocat à Bellinzone, partisan de la réforme constitutionnelle de 1830, M. fut l'un des représentants les plus connus et influents du courant libéral modéré. Promoteur et occasionnellement rédacteur de l'hebdomadaire de tendance modérée Iride (1836-1838), puis de son successeur la Nuova Gazzetta del Cantone Ticino (1839). Député à la Diète fédérale (1830-1832 et 1834), il participa à la rédaction des Codes pénal et civil tessinois. Elu au Grand Conseil en 1826 (président en 1831 et 1833), il y resta jusqu'en 1835 lorsqu'il devint conseiller d'Etat. Dès 1837, il forma une alliance au gouvernement avec Giovanni Battista Riva qu'on appela la imperante Dualità (la dualité dominante) qui devint la Tripola (le triumvirat) en 1838 avec Giovanni Antonio Rusca. A la tête du gouvernement à majorité modérée renversé par la révolution radicale de 1839, il fut accusé de haute trahison. Jugé et condamné par contumace à trois ans de travaux forcés, il lui fut aussi interdit d'exercer une charge publique. A la suite de cette affaire, M. s'établit définitivement à Milan.


Bibliographie
– F. Panzera, Società religiosa e società civile nel Ticino del primo Ottocento, 1989

Auteur(e): Daniela Pauli Falconi / DW