06/05/2004 | communication | PDF | imprimer

Bauen

Comm. UR, sur la rive occidentale du lac des Quatre-Cantons; site d'importance nationale. Jusqu'en 1956 seuls d'abrupts sentiers reliaient B. aux communes voisines. 1150 Bawen. 115 hab. en 1799, 175 en 1850, 167 en 1900, 194 en 1950, 157 en 1970, 228 en 2000. Au Moyen Age le couvent de Muri, les seigneurs de Küssnacht et plus tard l'hôpital des lazarites de Seedorf possédèrent des terres à B. La chapelle de Sainte-Ida, filiale de Seedorf, est mentionnée pour la première fois en 1360, un administrateur nommé au XVIe s., une chapellenie avec école fondée en 1696. La séparation d'avec Seedorf eut lieu en 1801. La nouvelle église, richement décorée, fut construite de 1808 à 1812; à ses côtés, un monument à la mémoire d'Alberik Zwyssig fut érigé en 1901. La formation de la commune ne s'est faite qu'après celle de la paroisse. L'agriculture et la pêche étaient les activités économiques essentielles. Les pâturages et les forêts sont encore exploités, en partie avec Seelisberg et Isenthal. A Isleten, port et entrepôt de l'Isental, des industries s'établirent au XVIe s. (travail du fer, scieries), ce qui permit la mise en place en 1856 d'une fabrique de papier, remplacée par une fabrique d'explosifs en 1873; le secteur secondaire fournissait en 1990 46% des emplois. Depuis 1874 une ligne régulière par bateau dessert B. La route reliant Seedorf à Isleten, construite en 1952, fut prolongée jusqu'à B. en 1956. Depuis lors, de nombreuses résidences principales et secondaires ont fait leur apparition; le tourisme d'excursion et les sports nautiques se sont développés. La séparation entre commune et bourgeoisie date de 1946.


Bibliographie
MAH UR, 2, 1986, 317-358

Auteur(e): Hans Stadler / EG