No 1

Grosselin, Ernest

naissance 22.2.1869 à Genève, décès 2.2.1955 à Versoix, prot., de Genève. Fils de Jacques, monteur de boîtes, maire de Carouge (GE), député radical, et de Josephte Gonin. ∞ 1896 Jenny (dite Lily) Rouge, fille de Benoît. Licences ès sciences naturelles et ès mathématiques à Genève et à l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich où G. enseignera les mathématiques. Dès 1896, officier instructeur d'artillerie à la garnison de Saint-Maurice où il fit toute sa carrière jusqu'au grade de colonel (1910-1918: chef de l'artillerie, 1919-1923: commandant). Divisionnaire et commandant de la 1re division (1923-1931). Conseiller d'Etat radical genevois (1931-1933). Dès 1939 chroniqueur militaire du Journal de Genève, dès 1943 de L'Illustré, G. fut aussi l'auteur de nombreuses publications touchant à l'artillerie et à l'histoire. Il présida l'Union des mobilisés de 1914 à 1918, le Club alpin de Genève et les Rencontres suisses, service civil d'information, qu'il avait créées (1945-1954).


Fonds d'archives
– Fonds, AEG
Bibliographie
La Patrie suisse, no 781, 1923, 217-218
Ecrivains militaires genevois, 1978, 111-114
– E. Wetter, E. von Orelli, Wer ist wer im Militär?, 1986, 69

Auteur(e): Hervé de Weck