No 3

Viollier, Jean-Antoine

naissance 2.9.1819 à Plainpalais (auj. comm. Genève), décès 24.1.1896 aux Eaux-Vives (auj. comm. Genève), prot., de Cartigny. Fils de Jean Guillaume, horloger, et de Jeanne Marthe Aval. ∞ 1) 1843 Jeanne Louise Rochat (décès1856), peintre, fille de Louis Frédéric, horloger, 2) 1862 Marie Louise Rey, fille de Jean Gaspard, négociant. Apprentissage de graveur. Ouvrier graveur. Maire des Eaux-Vives (1866-1874), député au Grand Conseil genevois (1868-1878, 1882-1889) et conseiller d'Etat (1882-1887). Jusqu'en 1873, V. fut membre du parti indépendant opposé au radical James Fazy, puis il rejoignit le parti radical-libéral. Lors de son élection au Conseil d'Etat, il fut néanmoins porté par les voix des deux partis. Il quitta la politique en raison de dissensions internes chez les radicaux.


Bibliographie
– B. Viollier, Les Viollier, 2, 1995, 160-176

Auteur(e): Hansjörg Roth