Neerach

Comm. ZH, distr. de Dielsdorf, comprenant les villages de N. et Riedt; le premier fut comm. civile (Zivilgemeinde) jusqu'en 1970, l'autre jusqu'en 1972. Vers 1160 et en 1169 Neracho; 1149 Riete. 14 feux en 1467, 382 hab. en 1634, 568 en 1689, 483 en 1791, 784 en 1850, 555 en 1900, 543 en 1950, 718 en 1970, 2366 en 2000. Au début du XIVe s., N. relevait pour les haute et basse justices des Habsbourg, qui y possédaient un domaine (mayorie et siège du tribunal). En 1424, il passa à Zurich avec le comté de Kibourg (bailliage du Neuamt). Rattaché à la paroisse de Steinmaur, il disposa jusqu'à la Réforme d'une chapelle (Saint-Pierre, mentionnée av. 1370); après la démolition de cette dernière, ses biens constituèrent un fonds spécial jusqu'en 1840. L'accès à la bourgeoisie fut limité en 1569 et 1601. Des quatre moulins anciens, le premier (Vogtmühle ou Obermühle) est attesté au début du XIVe s. Les gens de N., de Riedt et des villages de la commune de Höri exploitaient ensemble les communaux (550 poses de terrains marécageux), où les limites furent tracées en 1791 et 1800. On pratiquait à la fin du XVIIIe s. l'élevage de chevaux et de bœufs pour la boucherie. La dîme fut rachetée en 1833. Une caisse de secours paysanne fonctionna de 1823 à 1899. La route de Niederglatt fut aménagée en 1847 et celle de Bülach en 1924 (courses postales dès 1913 et 1969); la route de contournement date de 1971. Un système de drainage et d'irrigation fut installé dans le marais de N. en 1891. Les communes touchées mirent aux enchères des baux pour l'exploitation des herbages (foin et litière), d'une patinoire, de la glace (vendue à des brasseries), de la tourbe (jusqu'en 1928) et des grenouilles (jusqu'en 1949). Cette zone est l'un des derniers grands marais de Suisse; protégé depuis 1927 par la Société suisse d'étude et de protection des oiseaux et depuis 1956 par le canton de Zurich, il figure depuis 1977 à l'inventaire fédéral des paysages, sites et monuments naturels. Une amélioration foncière fut réalisée de 1968 à 1976. Le plan de zones constructibles de 1961 marqua le début de la transformation de N. en commune périurbaine (quartiers de villas).


Sources imprimées
SDS ZH, II/1
Bibliographie
– H. Hedinger, Geschichte der Gemeinde Neerach, 1972 (21998)
Neujahrsblatt der Gemeinde Neerach, 1987-

Auteur(e): Martin Illi / PM