04/09/2006 | communication | PDF | imprimer

Hergiswil bei Willisau

Comm. LU, distr. de Willisau, occupant le haut de la vallée de l'Enziwigger dans le nord du Napf, région de fermes isolées, de culture mixte, d'économie alpestre et forestière. 1246 de Hergosswile. 650 hab. vers 1695, 223 en 1798 (dans l'ancienne juridiction), 2021 en 1816 (village dans le périmètre de la paroisse), 2487 en 1850, 1940 en 1900, 2130 en 1950, 1780 en 1980, 1809 en 2000.

Un château fort en bois se trouvait au Salbüel de la fin du Xe au milieu du XIIIe s. Les Habsbourg revendiquèrent vers 1300 les haute et basse justices dans la juridiction de H. et à Wiggen. Les hommes libres de certains hameaux, comme Opfersei et Wissbühl, dépendaient du château supérieur de Willisau. En 1407, H. passa sous la souveraineté de Lucerne (tribunal de la ville de Willisau). La paroisse, détachée en 1605 de celle de Willisau, était bien plus vaste que la juridiction. C'est d'elle que sont issues la circonscription fiscale (Steuerbrief) et la commune. Une chapelle existe probablement depuis le XVIe s. (chapellenie fondée en 1602). L'église fut consacrée en 1603 (refaite en 1840-1842). Un moulin est mentionné au XIVe s.; sous l'Ancien Régime, on cultivait encore beaucoup de céréales. La juridiction de H. fut soumise à l'assolement triennal jusque vers 1598. Ses forêts furent partagées pour la première fois au XVIe s. L'orpaillage se pratiqua jusqu'au XIXe s. Aucune industrie ne s'établit. Au XXe s., la production de viande (porcs et poules) prit de l'importance. En 2000, près de la moitié de la population active de la commune travaillait encore dans le secteur primaire. Un incendie détruisit le village au début du XIXe s.; il fut reconstruit en style Biedermeier et italien (jusqu'en 1920). Près de la chapelle Saint-Théodule (Saint-Joder) se trouvait au XIXe s. un ermitage où se retira le sculpteur Michael Achermann, de Malters. La commune fit construire trois bâtiments scolaires en 1956, mais celui de Saint-Théodule ferma ses portes en 1971 déjà.


Bibliographie
MAH LU, 5, 1959, 115-122
– A. Bickel, Willisau, 1982
– J. Zihlmann, Namenlandschaft im Quellgebiet der Wigger, 1984
– W. Meyer, Pfostenbau und Grubenhaus, 1991
– A. Ineichen, Innovative Bauern, 1996

Auteur(e): Waltraud Hörsch / FS