Estonie

 © 2001 DHS et Kohli cartographie, Berne.
© 2018 DHS

L'E. est la plus septentrionale des républiques baltes. Sous domination suédoise, puis russe après la guerre du Nord (1700-1721), elle est proclamée république indépendante (1918), puis subit l'occupation soviétique (1940) et allemande (1940-1944). Depuis 1945 république intégrée à l'Union soviétique, l'E. a retrouvé son statut de république indépendante en 1991 avec constitution parlementaire (1992). Membre de l'Union européenne depuis mai 2004.

Des relations entre la Suisse et l'E. sont attestées dès le XVIIe s. au moins, à l'époque où des architectes tessinois œuvraient dans la capitale Tallinn (anciennement Reval). Du XVIIIe au XXe s., de nombreux Suisses (marchands, agriculteurs, fromagers, confiseurs et précepteurs) s'expatrièrent dans les provinces baltes de l'empire russe (E. et Livonie); pour beaucoup, ce n'était que la première étape d'une migration à l'intérieur des terres. La russification imposée dans les écoles d'E. durant les années 1890 obligea les précepteurs à quitter le pays. Des Estoniens vinrent en Suisse à partir des années 1860, surtout des étudiants et des réfugiés politiques, à l'instar de Konstantin Päts, premier ministre et président de la République. L'université de Dorpat (en russe et en estonien Tartu), fondée en 1632 par le roi de Suède, était réputée et fréquentée par les fils des Suisses de Russie. Rudolf Henzi, Wilhelm Wiget et Alfred Fleisch y enseignèrent, tandis que des savants de Dorpat, tel Gustav von Bunge, furent appelés en Suisse.

Des relations consulaires entre les deux pays existaient depuis 1919 et le Conseil fédéral reconnut l'indépendance de l'E. en 1921. Une convention commerciale fut conclue en 1925; les relations bilatérales, interrompues en 1940 par l'annexion soviétique, reprirent après le rétablissement de l'indépendance en 1991. L'ambassade suisse à Helsinki est également compétente pour l'E., et l'ambassade estonienne à Vienne l'est pour la Suisse depuis 1995. Les relations diplomatiques incluent également des visites de travail entre ministres et parlementaires. En 2001, le président de la Confédération Moritz Leuenberger s'est rendu à Tallin, en 2004 le président estonien, Arnold Rüütel, est venu en Suisse. La convention commerciale de 1925 a été complétée par un accord sur la protection des investissements (1993), par l'accord de libre échange de l'AELE (appliqué à titre provisoire depuis 1996), par un accord sur les transports (1997) et par une convention de double imposition (2002). Dans le cadre de l'aide suisse aux pays de l'Est, l'E. a reçu de 1992 à 2000 une aide financière de 22 millions de francs. Les échanges commerciaux se sont développés: la Suisse exporte notamment des machines et des produits pharmaceutiques et l'E. des produits agricoles. Les importations atteignaient 33 millions de francs en 2003 et les exportations 43. En 2003, 118 Estoniens vivaient en Suisse et la communauté suisse en E. comptait 26 personnes.


Fonds d'archives
– Documentation du DFAE
Bibliographie
– M. Schweizer, éd., Zwischen Tallinn und Zürich: schweizerisch-estnisches Lesebuch, 2002

Auteur(e): Heinrich Riggenbach / ME