Bonn

Capitale de la République fédérale d'Allemagne (RFA) de 1949 à 1990. Env. 290 000 hab. en 1990. Ville rhénane proche de Cologne, B. attira quelques Suisses au XIXe s. déjà, surtout à cause de son université, rouverte en 1818. Karl Ruckstuhl, de Lucerne, que Goethe estimait, fut professeur au gymnase royal de B. de 1816 à 1820 et s'y illustra aussi dans les domaines de la gymnastique et de l'archéologie. Jacob Burckhardt étudia à B. en été 1841. Le futur grand historien de l'art y trouva, dans le cercle de Gottfried Kinkel et de Johanna Matthieux, des encouragements décisifs. Kinkel pour sa part sera professeur d'archéologie et d'histoire de l'art à l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich dès 1866. Depuis 1949, siège du gouvernement et de nombreux instituts de recherches, sociétés, fondations et organisations, B. joue un rôle central dans tous les domaines des relations germano-suisses. L'ambassade suisse y a été installée de 1977 à 2000.


Bibliographie
– W. Kaegi, Jacob Burckhardt, vol. 2, 1950, 112-145
– K. Ruckstuhl, «Karl Ruckstuhls Bonner Jahre», in Bonner Geschichtsblätter, 10, 1956, 150-179
Szene Schweiz, Programmübersicht, 1983

Auteur(e): Hanspeter Marti / PM