Marseille

Ville portuaire française de première importance sur la Méditerranée. Des fragments de poterie datant des VIe et Ve s. av. J.-C. découverts près de Châtillon-sur-Glâne, ainsi que d'autres trouvailles archéologiques provenant de la colonie grecque de Massalia attestent de relations anciennes entre le territoire de la Suisse et M. Il est établi qu'au Moyen Age et à l'époque de la Réforme, l'espace constitué autour de l'axe Rhône-Rhin et la Suisse occidentale entretenaient des rapports économiques avec M. A l'époque moderne, le port de M. joua un rôle déterminant tant pour l'importation en Suisse de céréales, de savon, de sel de Peccais, de denrées coloniales que pour l'exportation de produits suisses (fromage de Gruyère). Au XVIIe s., à la suite surtout d'un édit (1669) de Colbert encourageant l'établissement d'étrangers à M., des Suisses s'y établirent. Ils furent notamment commerçants (comme la famille saint-galloise Zollikofer durant plusieurs siècles), traitèrent sporadiquement avec le Levant ou s'adonnèrent à la production horlogère (famille Bornand). Après un fléchissement dû à la Révolution française, la colonie suisse se renforça; elle put compter sur les services d'un consulat suisse dès 1799. Au XIXe s., parallèlement au commerce toujours dominant (famille Imer), d'autres activités se développèrent (confiserie, hôtellerie et brasserie), ce qui entraîna un accroissement du nombre de domestiques suisses. L'afflux de compatriotes cherchant à émigrer vers le Maghreb intensifia les problèmes sociaux que la colonie s'efforça de résoudre par la création en 1840 de la Société de bienfaisance. Jusqu'en 1921, les Suisses expatriés fondèrent d'autres associations qui recouvraient une large palette d'intérêts (sport, formation professionnelle, vie sociale, liens commerciaux), toutes concourant cependant à maintenir le lien avec le pays d'origine. La construction de la Maison suisse en 1925 témoigna de cette vitalité. En 2007, 1584 Confédérés vivaient à M. Dès la fin de la Deuxième Guerre mondiale, le Grand M. redevint d'une importance économique majeure pour la Suisse, avec notamment en 1966 la mise en fonction du pipe-line pétrolier Fos-sur-Mer-Cressier (NE). De surcroît, M. est devenue une destination touristique appréciée (TGV Genève-Méditerranée depuis 2001).


Bibliographie
– R. Théry-Lopez, Une immigration de longue durée: les Suisses à Marseille, 2 vol., 1986

Auteur(e): Hanspeter Marti / DVU