Triengen

Comm. LU, distr. et cercle électoral de Sursee, située sur le versant est de la vallée de la Suhr, avec laquelle fusionnèrent en 2005 Kulmerau et Wilihof, en 2009 Winikon. 1180 Triingin. 1917 hab. en 1850, 1522 en 1900, 1951 en 1950, 2130 en 1970, 2926 en 2000. Nécropole hallstattienne (Wellnau), villa romaine (Murhubel, Ier-IIIe s. apr. J.-C.). Partie de la seigneurie de Büron (propriété des barons d'Aarbourg), le village fut acheté en 1455 par la ville de Lucerne et intégré au bailliage de Büron-T. jusqu'en 1798. La paroisse de T., mentionnée en 1333, comprenait aussi Kulmerau et Wilihof. L'église Saint-Laurent (XIIIe s.), reconstruite en 1796, fut incorporée en 1444 au chapitre de Zofingue. Lucerne racheta le droit de patronage en 1497. Le coutumier de 1684, qui réglementait surtout l'usage des biens communaux, ne concerne pas les hameaux de Wellnau, Rütihof et Wilihof. L'exploitation collective disparut avec le partage des biens communaux (env. 20% de la surface agricole) en 1805-1806 (pâtures) et 1811-1814 (forêts). Au début du XIXe s., la petite paysannerie dominait; les Tauner représentaient 80% des habitants astreints à l'impôt. L'industrie textile à domicile, qui s'est développée au XVIIe s., connut son apogée dès le milieu du XVIIIe s., puis s'effondra dans la seconde moitié du XIXe s. De nouvelles industries apparurent au XXe s., dont la plus importante est la fabrique de brosses Trisa, fondée en 1887. En 1912, la construction de la ligne Sursee-T. permit le raccordement au réseau de chemin de fer suisse. En revanche, le tronçon Triengen-Aarau, qui aurait relié directement Lucerne à Aarau, ne vit jamais le jour. En 2005, le secteur secondaire fournissait quelque 53% des emplois et le primaire environ 11%. La localité, dominée par le parti radical depuis le milieu du XIXe s., s'est transformée dès les années 1970 en commune résidentielle.


Bibliographie
– F. Glauser, J.J. Siegrist, Die Luzerner Pfarreien und Landvogteien, 1977
– F. Kurmann, Das Luzerner Suhrental im 18. Jahrhundert, 1985
SPM, 5, 399

Auteur(e): Walter Frey / CAP