28/05/2009 | communication | PDF | imprimer

Oberkirch (LU)

Comm. LU, distr. de Sursee, au sud-ouest du lac de Sempach, comprenant, outre O., les localités de Dogelzwil, Oberhof, Unterhof et Zellhüsli. 1036 Ecclesia superior (selon une copie du XIVe s.), 1052 Obernkilch. Env. 150 hab. vers 1695, 1141 en 1850, 935 en 1900, 1166 en 1950, 2661 en 2000.

Vestiges néolithiques, celtes et romains. En 1036, les comtes de Lenzbourg, avoués du chapitre de Beromünster, remirent à celui-ci l'église d'O. (construite vers 800), comme partie de Sursee et bien de l'avouerie. En 1275, O. était le siège d'un décanat. La paroisse était formée vers 1300 d'une mosaïque de localités des environs de Sursee (Schenkon, Hunzikon, Oberlehn, Unterlehn, Grüt, Gstell et Krummbach); les terres relevaient en partie des Frobourg. Le droit de collation appartint à l'abbaye de Saint-Urbain, qui le reçut des comtes de Habsbourg, de 1376 jusqu'à sa sécularisation en 1848, puis au canton de Lucerne. En 1807, la paroisse fut supprimée et son territoire attribué à Sursee et à la chapellenie de Mariazell. Mais elle fut rétablie en 1850 (chapellenie dès 1822). L'église paroissiale Saint-Pancrace fut reconstruite successivement au bas Moyen Age, en 1687 et en 1967-1968.

La commune se trouvait en partie dans le Michelsamt et en partie dans le bailliage de Ruswil. En 1798, elle sera rattachée au district de Sursee. La basse justice fut inféodée au début du XVe s. par les seigneurs de Büttikon à des bourgeois de Sursee et en 1425 à Hans Kiel de Zurich. En 1532, Heinrich von Alikon la vendit à son beau-fils Moritz von Mettenwil; elle revint en 1614 à Sursee par l'intermédiaire de la famille Dulliker. Une correction de frontière, en 1803, fit passer certains territoires appartenant à la paroisse de Sursee de la commune de Grosswangen à celle d'O.; ce secteur, appelé "Berg", constitua une fraction autonome, avec son école à Dogelzwil (1856-1979), jusqu'aux restructurations paroissiales réalisées entre 1959 et 1973. Les premières enclosures datent de 1554. Un moulin sur la Suhr est attesté entre 1260 et 1806. Parmi les entreprises établies à O., citons la maison Jakob Hunkeler, marchand-fabricant de futaine à la fin du XVIIe s., une tuilerie (1874-1918), la bonneterie du Strasshüsli (vers 1879) une fabrique de poêles, un facteur d'orgues (depuis 1949), l'usine de sous-vêtements Calida. La commune abrite un centre de formation de la Société suisse des entrepreneurs (1972). La gare date de 1930. En 2005, le secteur primaire offrait 16% des emplois et le secteur des services 45%.


Bibliographie
– F. Glauser, J.J. Siegrist, Die Luzerner Pfarreien und Landvogteien, 1977
– A.-M. Dubler, Müller und Mühlen im alten Staat Luzern, 1978, 173
Oberkirch, 1986
– A. Ineichen, Innovative Bauern, 1996

Auteur(e): Waltraud Hörsch / FP