02/12/2010 | communication | PDF | imprimer
No 1

Oltramare, André

naissance 11.8.1884 à Genève,décès 25.8.1947 à Genève, sans confession, de Genève. Fils de Paul ( -> 8). Frère de Georges ( -> 4), petit-fils d'Antoine Carteret. ∞ 1916 Yvonne Wiblé, fille de Georges, sous-directeur de la Caisse d'épargne. Etudes de lettres classiques à l'université de Genève (1902-1906), puis à Berlin (1906-1907), doctorat à Genève (1926). Maître de latin au collège et à l'école supérieure de jeunes filles de Genève (1908-1928). Professeur de langue et littérature latines à l'université de Genève (1928-1947), doyen (1932-1938). Membre du parti socialiste dès 1923, O. est conseiller d'Etat (1924-1927, Instruction publique) et conseiller national (1946-1947). En 1939, son opposition au pacte germano-soviétique entraîne la scission du parti socialiste genevois. Précurseur dans de nombreux domaines (réforme de l'enseignement, bibliothèques publiques avec libre accès aux rayons, service civil). Docteur honoris causa de l'université de Lyon (1937), chevalier de la Légion d'honneur (1937). Zofingien.


Oeuvres
– avec Ch.-E. Burnier, Chrestomathie latine, 1912 (31949)
– avec L. Brutsch, Ch. Favez, Grammaire latine, 1923 (31949)
Bibliographie
André Oltramare, 1948
– A. Schmitt, André Oltramare (1884-1947), 1994

Auteur(e): Marie Bron