14/07/2011 | communication | PDF | imprimer

Geuensee

Comm. LU, distr. de Sursee, dans la vallée de la Sure, comprenant le village de G. et les hameaux de Krummbach et Hunziken. 1217-22 de Geînwison. 770 hab. en 1850, 517 en 1900, 751 en 1950, 1202 en 1980, 1946 en 2000. Vers 1300, le village de G. et le domaine de Krummbach faisaient partie de la circonscription administrative habsbourgeoise de Sempach. Après la bataille de Sempach (ou au plus tard en 1416), ils formèrent une enclave rattachée au bailliage lucernois de Rothenburg (augmentée au XVe s. du hameau de Hunziken). Thüring d'Aarbourg vendit les droits seigneuriaux à Lucerne en 1429. Après la chute de l'Ancien Régime (1798), G., Krummbach et Hunziken passèrent au district de Sursee. Au spirituel, G. relevait de Sursee et ne fut érigé en paroisse qu'en 1944. L'église (1935-1936) est dédiée à saint Nicolas-de-Myre. Le village possède une chapelle Saint-Nicolas (1576), ornée de fresques (XVIe-XVIIe s.) et de deux cycles de peintures (XVIIIe s.). La chapelle Saint-Wendelin à Krummbach date aussi de 1576. Soumis à l'assolement triennal, G. formait une communauté dont les règles furent mises par écrit au XVIe s.; elle fonctionnait selon le droit réel (droits d'usage liés à la possession d'un domaine, dont le nombre fut fixé à cinquante-neuf en 1729) et fut dissoute sous la République helvétique (partage des communaux). L'agriculture et l'artisanat dominèrent jusque vers 1970. La présence de l'autoroute A2 et de l'échangeur de Sursee entraîna dès 1980 de profondes modifications à G., ainsi que la construction de nouveaux quartiers. En 2000, deux tiers de la population active travaillaient hors de la commune.


Bibliographie
MAH LU, 4, 1956, 202-211
– F. Glauser, J.J. Siegrist, Die Luzerner Pfarreien und Landvogteien, 1977
– G. Carlen, «Denkmalpflege im Kanton Luzern», in JHGL, 13, 1995, 60-66

Auteur(e): Walter Frey / PM